Prévision pour 2006 - Un tonnage record pour le Port de Montréal

La prise de contrôle de CP Navigation par une compagnie allemande devrait avoir un impact positif sur le Port de Montréal, où CP Navigation domine le marché de la manutention des conteneurs, a indiqué hier Dominic J. Taddeo, le président-directeur général de l'Administration portuaire de Montréal (APM).

M. Taddeo a affirmé que la fusion avec Hapag-Lloyd, géant de l'expédition de conteneurs, devrait permettre de consolider les routes de navigation développées depuis 15 ans par CP Navigation. Celles-ci ont fait de Montréal l'un des principaux centres de transbordement du trafic transatlantique en Amérique du Nord.

TUI AG, un conglomérat de transport, a déboursé 2,03 milliards $US dans une transaction complétée le mois dernier afin d'acheter CP Navigation et de l'intégrer à Hapag-Lloyd.

«La fusion avec Hapag-Lloyd permet de renforcer l'emprise de la compagnie à Montréal, a noté M. Taddeo. Il s'agit d'un engagement à long terme et c'est une entreprise structurée, décentralisée, très dynamique. Non pas que CP ne l'était pas, mais c'est une transaction importante et nous en sommes très heureux.»

Michel Beauregard, président des Agences CP Navigation (Canada) et responsable des activités de l'entreprise au Canada, n'était pas aussi catégorique lorsqu'il a été appelé à commenter la fusion.

«Il encore trop tôt pour le savoir, a affirmé M. Beauregard. Hapag-Lloyd est excité d'avoir fait l'acquisition d'un terminus à Montréal. Les deux compagnies se complètent bien.»

M. Taddeo a participé hier à la cérémonie de remise de la Canne à pommeau d'or au capitaine du premier océanique à entrer au port de Montréal à l'occasion du Nouvel An, en l'occurrence Tonci Krzanic, commandant du porte-conteneurs CP Bravery, en provenance de Lisbonne, au Portugal.

Il s'agissait de la 167e cérémonie du genre, cette tradition ayant commencé dans les années 1840.

Le p.-d.g. de l'APM a déclaré qu'une augmentation du trafic de conteneurs et de produits pétroliers devrait permettre au port de manutentionner 25 millions de tonnes de fret en 2006.

Il s'agirait alors d'un tonnage record, qui effacerait l'ancienne marque qui tient depuis 1980, à l'époque où le Port de Montréal était un endroit privilégié pour les exportations de céréales.

Environ 24,2 millions de tonnes ont transité par Montréal en 2005, le deuxième total dans l'histoire du port.

Il y a notamment eu 11,1 millions de tonnes en trafic de conteneurs en 2005, une quatrième année record de suite dans cette catégorie.

M. Taddeo prévoit une augmentation de 3 % dans ce domaine en 2006.

La plupart des conteneurs sont expédiés par train au terminus ferroviaire de Chicago, à Toronto et à Detroit. Ils peuvent s'y rendre plus rapidement depuis Montréal que de New York.

M. Taddeo a indiqué que durant les neuf premiers mois de 2005, 39,5 % du trafic nord-atlantique est passé par Montréal, comparativement à 35 % par New York. L'APM prévoit investir 40 millions $ dans l'infrastructure du port en 2006. La moitié de cette somme sera consacrée à la manutentation de conteneurs et 10 %, à la sécurité.