En photo - Le procès Parmalat est ajourné

Photo: Agence Reuters
Le procès de l'affaire Parmalat, qui doit faire la lumière sur les fraudes financières massives à l'origine de la faillite du groupe agroalimentaire italien, a été ajourné au 2 décembre par le tribunal de Milan devant lequel les débats se sont brièvement ouverts hier. Le fondateur et ancien président de Parmalat, Calisto Tanzi, ainsi qu'une quinzaine d'autres responsables — anciens directeurs, avocats, comptables — sont accusés d'avoir faussé les comptes de l'ancien géant du lait italien, d'avoir communiqué de fausses informations financières et d'avoir trompé les autorités de régulation du marché pour masquer un trou de 15 milliards d'euros. Après seulement trois heures consacrées à des questions de procédure, ce procès très attendu a été ajourné. Les magistrats veulent examiner les requêtes d'actionnaires qui veulent participer au procès civil joint au procès pénal.