Bombardier annule son projet de mises à pied

Bombardier Transport a annulé son projet de mettre à pied 300 des employés de son usine de La Pocatière après avoir reçu une nouvelle commande de NJ Transit, la société de transport en commun du New Jersey, pour 131 voitures de train de banlieue à deux niveaux.

La commande, qui avait été autorisée par le conseil d'administration de NJ Transit au mois de juillet, s'élève à environ 241 millions de dollars. Considérant cette nouvelle commande ainsi que des options levées cet été par une autre agence de transport de la région de New York, Bombardier ne mettra à pied aucun de ses 1100 employés de La Pocatière, a indiqué hier une porte-parole de la compagnie, Hélène Gagnon.

La nouvelle commande de NJ Transit est en fait une levée d'options exercée en vertu d'un contrat signé en 2002 pour la fourniture de voitures à deux niveaux de nouvelle génération devant transporter des voyageurs entre le New Jersey et le centre de Manhattan. NJ Transit, qui se décrit comme la troisième agence de transport en commun en importance aux États-Unis, a maintenant des commandes fermes pour 231 voitures à deux niveaux de Bombardier, pour une valeur totale de 535 millions.

NJ Transit, un client de longue date de Bombardier — au fil des ans, Bombardier lui a fourni plus de 300 trains de banlieue à rames réversibles Comet II, III et IV, ainsi que 29 locomotives électriques ALP 46 —, a encore des options sur 45 voitures additionnelles. Si l'exploitant décidait de se prévaloir de ses options restantes, la valeur totale du contrat s'élèverait à 614 millions.

Les livraisons pour la commande additionnelle annoncée hier doivent avoir lieu entre juin 2007 et août 2008. Les caisses en acier inoxydable des voitures seront fabriquées à l'usine de Bombardier à La Pocatière, au Québec, tandis que l'assemblage final aura lieu à Plattsburgh, dans l'État de New York.

En juillet, Bombardier avait annoncé deux commandes supplémentaires de la commission métropolitaine de l'État de New York pour un autre modèle de voitures, totalisant 425 millions $US. «Grâce à toutes ces options, nous ne procéderons pas aux mises à pied prévues cet automne», a affirmé Mme Gagnon.

Une première

La première voiture construite pour NJ Transit — qui devrait entrer en service d'ici la fin de 2006 — a été présentée à la presse au cours d'une cérémonie le 14 septembre dernier à la station Penn de Newark. Mme Gagnon a expliqué que sept prototypes ont été réalisés et qu'ils sont actuellement soumis à des tests au New Jersey et dans le Colorado. Les voitures ont été conçues sur mesure pour NJ Transit et sont donc assez basses pour circuler dans le tunnel ferroviaire qui relie le New Jersey et Manhattan. Selon Mme Gagnon, l'Agence métropolitaine de transport de Montréal examine actuellement la possibilité de s'équiper de voitures semblables puisque certains de ses trains empruntent également un tunnel.