ACE Aviation investit dans US Airways

Gestion ACE Aviation, société mère d'Air Canada, a concrétisé hier son investissement de 75 millions $US dans le transporteur américain issu de la fusion de US Airways et d'America West.

Ce placement correspond à environ 7 % du capital-action de la nouvelle entreprise dont le p.-d.g. d'ACE, Robert Milton, sera l'un des administrateurs. «Cette opération d'envergure revêt une dimension stratégique pour ACE. Nous avons hâte de travailler avec [le président] Doug Parker à la mise en oeuvre de son plan d'entreprise», a déclaré M. Milton.

L'investissement de Gestion ACE Aviation est assorti d'une entente en vertu de laquelle les Services techniques d'Air Canada (ACTS) assureront l'entretien des appareils de US Airways pour une période de cinq ans. D'après M. Milton, «des progrès sensibles» ont été réalisés dans la rédaction des contrats touchant la flotte d'Airbus A330 de la compagnie. Les travaux sur ces appareils devraient commencer le 2 octobre. Les discussions sur l'entretien des 321 autres avions Airbus ou Boeing de l'entreprise se poursuivent.

«Nous nous attendons à ce qu'après l'affranchissement de US Airways, les travaux qu'exécutera ACTS pour le nouveau transporteur connaissent un essor grandissant», a confié le p.-d.g. de la filiale, William Zoeller.

ACE et US Airways partageront en outre des installations dans certains aéroports et coopéreront pour les services offerts pendant les escales.

US Airways, qui avait déposé son bilan en septembre 2004 pour la deuxième fois en deux ans, sort de la faillite renforcée par l'absorption de la compagnie à bas coûts America West, grâce au soutien financier de partenaires comme l'avionneur européen Airbus et Air Canada. Le nouvel ensemble, qui compte près de 38 000 employés, a assuré démarrer avec une trésorerie positive de plus de 2,5 milliards $US, se présentant comme le cinquième transporteur aérien américain. Désormais US Airways entend être capable de concurrencer les compagnies à bas coûts comme JetBlue ou Southwest qui lui a fait tant de mal en se développant sur sa plate-forme de Philadelphie.

Toutefois l'environnement pour tout le secteur, «low-cost» ou non, reste obscurci par les prix du pétrole qui ont précipité il y a deux semaines les dépôts de bilan simultanés de Delta Air Lines et Northwest Airlines, respectivement 3e et 4e compagnies américaines.