Plus d'un retraité sur cinq reprend le travail

Bon nombre de gens qui prennent leur retraite ne peuvent ou ne veulent pas rester à l'écart du marché du travail. C'est ce que révèle une étude publiée par Statistique Canada, qui examine le cas des personnes retournant au travail rémunéré après une première retraite.

Il ressort qu'un peu plus du cinquième (22 %) des personnes qui ont pris leur retraite entre 1992 et 2002 à l'âge de 50 ans ou plus ont repris un travail rémunéré quelconque. Une autre tranche de 4 % a déclaré avoir cherché du travail mais ne pas avoir réussi à en trouver.

L'étude indique que les retraités sont plus susceptibles de réintégrer la main-d'oeuvre puisqu'ils se trouvent de plus en plus en bonne santé et munis de la formation et des compétences nécessaires pour affronter la concurrence sur le marché du travail.

Diverses caractéristiques ont influé sur la probabilité d'un retour au travail. Les hommes étaient légèrement plus susceptibles que les femmes de reprendre le travail, de même que les personnes dont l'état de santé était bon. Les retraités qui avaient occupé un poste de professionnel étaient les plus susceptibles de réintégrer la main-d'oeuvre, suivis des gestionnaires et des techniciens.

Ces chiffres reflètent peut-être les possibilités d'emploi plus nombreuses et plus attrayantes qui s'offrent à ces personnes, à savoir un travail bien rémunéré, intéressant et peu exigeant physiquement.

Bien que l'aspect financier ait été de loin la principale raison d'un retour au travail, il n'était mentionné que par 38 % des répondants, ce qui laisse entendre que les considérations non financières étaient également importantes. Certains retraités ont repris le travail parce qu'ils n'aimaient pas la retraite, d'autres ont cité les tâches stimulantes, les contacts sociaux et le sentiment d'accomplir quelque chose.