Les ventes au détail ont crû de 1,5 %

Ottawa — Les ventes au détail ont grimpé de 1,5 % en juillet comparé à juin, atteignant un niveau record de 31,29 milliards, révélait hier Statistique Canada. Par rapport à juillet 2004, la progression s'établit à 7,9 %.

Le secteur de l'automobile — il a bondi de 3,6 % en un mois, avec les incitatifs financiers — ceux de l'alimentation, du meuble et des pharmacies ont favorisé la hausse générale. En excluant l'automobile (neuves, usagées, pièces), le gain est de 0,7 %, après celui de 0,3 % en juin versus mai. Par ailleurs, la hausse du prix de l'essence à la pompe était de 4 % en juillet.

À Montréal, le groupe Desjardins estime que ces gains «permettent d'être plutôt optimistes» pour le commerce au détail, «en particulier les biens durables», au trimestre qui échoira le vendredi 30 septembre. Les derniers mois font aussi entrevoir une croissance «supérieure à 10 %» dans les biens durables à ce trimestre, en écart annuel.

Les économistes de la Banque Nationale croient quant à eux que «la confiance des consommateurs transparaît dans les fortes ventes d'autres [que l'automobile] articles coûteux», notamment l'électronique et les appareils électroménagers.

Par province, au Québec, les ventes étaient de 7,1 milliards en juillet, soit 7,8 % de plus en un an. En Ontario, à 11,47 milliards, elles gagnaient 6,9 %.