Le dollar canadien perd 1¢

Toronto — La Bourse de Toronto a perdu du terrain, hier, alors qu'un net recul du pétrole a fait chuter les titres de l'énergie.

Le dollar canadien, après plusieurs séances à la hausse, tombait de 1,01 ¢ pour s'arrêter à 82,43 ¢US, alors que le billet vert remontait devant d'autres devises et aussi face à l'or.

Ainsi, l'indice S&P/TSX est descendu de 34,11 points à 10 500,72 dans un volume de 237,0 millions d'actions transigées.

À Washington, le département de l'Énergie a calculé que les réserves de brut, la semaine dernière, avaient augmenté et dépassé de 11 % leur niveau d'il y a un an. Mais les stocks d'essence ont baissé, à 12 % sous le volume noté à pareille date en 2004. À la cote new-yorkaise, le brut de référence a dégringolé de 2,83 $ à 63,25 $US le baril; l'or noir se replie ainsi de 6 % depuis son sommet de 67,10 $US atteint vendredi.

Également aux Etats-Unis, l'indice des prix industriels a augmenté deux fois plus que ce qu'estimait le pronostic, préservant la possibilité que la Réserve fédérale continue d'accroître les taux d'intérêt. «Jusque-là, les gens croyaient que la hausse s'arrêterait à 4 %», commente Sam Burns, de State Street Global Markets, à Boston. «Maintenant, ça irait à 4,25 ou 4,5 % au début de 2006. Les prix industriels font penser que ça ne s'arrêtera pas à 4 %.»

À Wall Street, le Dow Jones des 30 industrielles a pris 37,26 points à 10 550,71 et le S&P 500 a crû de 0,9 point à 1220,24.