Le bon bilan de Wal-Mart amorti par l'essence

Little Rock — Pour son deuxième trimestre, le détaillant Wal-Mart a fait état, hier, d'un bénéfice net de 5,8 % plus élevé qu'il y a un an, dépassant la prévision des analystes. Par contre, le chiffre d'affaires s'est établi à court du pronostic, la clientèle continuant d'être affectée par le prix élevé de l'essence.

Au 31 juillet, le profit était de 2,8 milliards $US comparé à 2,65 milliards à pareille date en 2004, alors que les ventes ont atteint 76,8 milliards , un gain de 10,2 % en écart annuel.

La direction de Wal-Mart note que le temps frais a nui aux affaires en début de trimestre, mais qu'ensuite, la chaleur de l'été les a relancées à un rythme plus soutenu que prévu.

Par ailleurs, si l'inflation paraît généralement être sous contrôle, il n'en va pas de même pour le carburant. «Je me fais du souci face aux conséquences des prix de l'essence», a dit le président Lee Scott. Au premier semestre, le bénéfice net totalise 5,27 milliards contre 4,82 milliards un an plus tôt. Le chiffre d'affaires était de 147,7 milliards, comparé à 134,5 milliards en 2004.