Cinéma - Deux nouvelles productions américaines seraient tournées à Montréal

Montréal a bon espoir d'améliorer son bilan en matière de tournages de films étrangers en accueillant dès septembre deux nouvelles productions américaines.

«Les discussions sont toujours en cours, mais elles sont, dans deux cas, assez avancées pour penser que les tournages pourraient commencer en septembre», a expliqué hier au Devoir Daniel Bissonnette, commissaire au Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal.

La venue de ces deux productions doublerait d'un coup le score réalisé jusqu'à présent cette année par la métropole auprès des producteurs américains. L'année avait pourtant bien commencé avec deux productions américaines d'envergure, The Fountain et Lucky Number Slevin, en ouverture de rideau après une année plus qu'ordinaire en 2004. Le Devoir révélait le mois dernier que l'on en était toutefois resté là, le Québec ne réussissant plus, par la suite, qu'à attirer de bien plus modestes productions européennes ou encore des téléfilms et des téléséries à plus petits budgets.

Il faut quatre ou cinq grosses productions pour parler d'une bonne année dans le secteur à Montréal. C'est dire si la venue, en septembre, de deux nouvelles productions américaines de grandes envergures serait une bonne nouvelle.

Les producteurs de deux autres films américains seraient aussi désireux de venir tourner à Montréal, a également fait savoir Daniel Bissonnette. Il craint toutefois que les discussions ne soient pas assez avancées pour pouvoir espérer, même dans le cas d'une entente, que les tournages commencent avant l'année prochaine.

La décision du gouvernement du Québec de porter de 11 % à 20 % ses crédits d'impôt aux productions étrangères, la venue au monde d'un tout nouveau Bureau du cinéma et de la télévision du Québec chargé de la promotion à l'étranger, et la création imminente d'un Fonds d'investissement public privé d'une cinquantaine de millions devraient graduellement faire sentir de plus en plus leurs effets positifs, pense le commissaire au Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal.