Les ventes d'automobiles neuves étaient en hausse en juin

Les ventes d'automobiles neuves ont crû de 7,4 % en juin dernier au pays et plus encore les voitures construites en Amérique du Nord.

Statistique Canada a dévoilé, hier, les plus récentes données sur les ventes de véhicules neufs au pays et il en ressort que la hausse de juin compense à peu près la baisse qui était survenue en mai.

L'agence souligne d'ailleurs que les promotions commerciales des concessionnaires automobiles durant cette période ont contribué à la hausse de 7,4 % des ventes entre mai et juin 2005. Plus précisément, ce sont 138 875 véhicules neufs qui ont été vendus en juin 2005 comparativement à 129 262 en mai 2005.

De façon générale, «en dépit de fortes fluctuations mensuelles», les ventes de véhicules ont connu un mouvement à la hausse depuis le début de l'année. Fait à noter, le prix de l'essence n'avait pas encore passé le cap du dollar le litre, à cette période de l'année.

Plus particulièrement, les ventes de voitures de particuliers ont crû de 10,2 % et celles des voitures de particuliers construites en Amérique du Nord de 15,2 %. Les ventes des voitures construites outre-mer ont à peine grimpé, soit de 0,9 %.

Ce sont ainsi 71 897 voitures de particuliers qui ont été vendues en juin 2005 comparativement à 65 232 en mai 2005.

Les ventes de mini-fourgonnettes, véhicules utilitaires sport, camions légers et lourds, fourgonnettes et autobus ont augmenté de 4,6 % entre mai et juin derniers. C'est dire que 66 978 unités neuves ont été vendues en juin 2005 comparativement à 64 030 en mai 2005.

Le Québec n'est pas en reste, ayant enregistré une hausse de 9,9 % des ventes de véhicules neufs. L'Ontario a connu une augmentation de 4,9 %. C'est l'Alberta qui remporte la palme, avec une croissance de 12,1 % des ventes de véhicules neufs entre mai et juin, tandis qu'à l'opposé, Terre-Neuve-et-Labrador n'a affiché qu'une hausse de 0,9 %.

Joint au téléphone, le président-directeur général de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec, Jacques Béchard, a confirmé ces «excellentes» ventes de juin, qu'il a attribuées aux promotions commerciales, à «une foule d'incitatifs». Il cite comme exemples les taux d'intérêt à 0 % et le 'rabais de l'employé' dont pouvait profiter l'acheteur, dans certains cas.

«Notre industrie est extrêmement compétitive», commente M. Béchard, dont la corporation représente 900 concessionnaires automobiles au Québec.

«Les gens ont besoin d'un véhicule; l'économie est relativement bonne et les taux d'intérêt sont bas», explique-t-il. Il souligne aussi que le parc automobile, au Québec, serait âgé en moyenne de 8 ans et aurait donc besoin de renouvellement. M. Béchard dit disposer déjà des statistiques de juillet, qui laisseraient voir une hausse de 16,6 % au Canada.