L'action de Labopharm bondit de 22 %

L'action de la biopharmaceutique québécoise Labopharm a bondi de près de 22 %, hier, après l'annonce de la conclusion d'une importante entente de licence et de distribution pour son médicament vedette.

À la Bourse de Toronto, le titre de la société a clôturé à 4,63 $, en hausse de 83 ¢.
En matinée, la compagnie avait confirmé l'octroi à l'américaine Purdue d'un droit exclusif de mettre sur le marché, vendre et distribuer dans le marché américain la nouvelle préparation à dose unique de l'analgésique Tramadol. Ce produit est déjà utilisé pour le traitement de la douleur modérée à sévère. Dans ses formulations actuelles, il doit cependant être pris plusieurs fois par jour.

La demande d'homologation par la Food and Drugs Administration (FDA) américaine de la version en une seule dose devrait être faite au cours des prochains mois. Le médicament a déjà été approuvé en France et devrait faire son apparition dans les officines d'ici la fin de l'année.

Le p.-d.g. de Labopharm, James Howard-Tripp, s'est dit très satisfait des modalités financières de l'entente, qui pourrait rapporter jusqu'à 170 millions $US à l'entreprise, en plus d'éventuelles redevances équivalant à 20 ou 25 % du montant des ventes.

Purdue prévoit en outre participer à la mise sur pied d'une équipe de vente du Tramadol à dose unique aux États-Unis.

«Il existe un immense besoin non satisfait pour des médicaments destinés à gérer la douleur et cette préparation de tramadol offre une option thérapeutique précieuse aux professionnels de la santé et aux patients», a souligné le président de la société américaine, Michael Friedman.