Air Canada abandonne son vol direct Toronto-Charlottetown pour l'hiver

Mécontent de l'octroi de subventions par le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard à son concurrent WestJet, le transporteur Air Canada a décidé d'abandonner tous ses vols directs entre Toronto et Charlottetown pour la saison hivernale.

Les liaisons cesseront en octobre et ne reprendront qu'au printemps 2006. La capitale de la plus petite des provinces canadiennes continuera cependant à accueillir des vols en provenance de Halifax et de Montréal.

«Il s'agit d'une décision d'affaires, a insisté hier la porte-parole d'Air Canada, Laura Cook. Les avantages octroyés à un de nos concurrents réduisent nos gains estivaux, qui servaient jusqu'à maintenant à subventionner les activités d'hiver.»

La société WestJet a bénéficié de subventions et de crédits totalisant 500 000 $ offerts par le gouvernement provincial, qui voulait ainsi la convaincre de s'établir dans l'île.

«En dépit de plusieurs discussions et rencontres au cours des derniers mois avec les autorités de la province, incluant le premier ministre, nous avons été incapables d'en venir à un accord qui aurait rétabli l'équilibre et permis à Air Canada de conserver son service à l'année entre Charlottetown et Toronto», a expliqué Mme Cook.

WestJet doit annoncer bientôt si elle continuera à offrir des vols vers la capitale de l'Île-du-Prince-Édouard après le 15 septembre.

«Cela dépendra de la manière dont le service se passe et de la disponibilité des appareils», a dit la porte-parole Gillian Bentley. «À Charlottetown, c'est surtout une clientèle touristique et saisonnière. Il faudra être certain qu'il y a suffisamment de gens et que c'est faisable.»

À voir en vidéo