E-Trade bonifie son offre pour Ameritrade

Toronto — E-Trade Financial bonifie son offre d'achat non sollicitée pour Ameritrade Holding Corp., au moment où cette dernière négocie avec la Banque TD en vue d'une fusion avec la firme de courtage à commissions réduites TD Waterhouse.

C'est ce que rapportait hier le Wall Street Journal, en précisant que E-Trade a haussé son offre de 500 millions $US. L'offre bonifiée comprend une participation de 49,5 % dans la nouvelle entité, plus deux milliards $US en espèces, une amélioration substantielle par rapport à l'offre initiale — qui promettait à Ameritrade une participation de 47 % dans l'entreprise combinée, plus 1,5 milliard $US en espèces.

L'initiative de E-Trade arrive quelques jours après la confirmation par le groupe canadien TD que des pourparlers avaient lieu entre sa filiale américaine de courtage à tarifs réduits TD Waterhouse USA et Ameritrade, laissant croire qu'une fusion entre les deux pourrait être imminente. Une entente entre TD Waterhouse USA et Ameritrade, qui fait l'objet de rumeurs depuis un certain temps, a déjà été estimée à deux ou trois milliards $US.

Hier, ni E-Trade ni Ameritrade n'ont voulu commenter les informations publiées par le Wall Street Journal. Une précédente offre d'achat de E-Trade pour Ameritrade avait été rejetée lorsque cette dernière avait dit qu'elle n'était pas à vendre.

Le groupe TD a lui-même flirté avec E-Trade en vue d'une fusion avec sa division Waterhouse, mais l'entente ne s'est pas concrétisée en raison de considérations de gouvernance et de contrôle. Ameritrade, quant à elle, a déjà acquis ou réalisé des fusions avec cinq compagnies depuis 2001.

Le cours du titre du Groupe financier Banque TD n'a pas été affecté outre mesure par les informations du Wall Street Journal hier. Il a perdu 20 ¢, ou 0,4 %, pour terminer la séance à 53,39 $ à la Bourse de Toronto.

Le Groupe TD Waterhouse a 3,2 millions de comptes actifs aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, représentant des actifs de 172,3 milliards de dollars.