UPS a perdu les données personnelles de 3,9 millions de clients de Citigroup

New York — Le numéro un mondial de la finance, Citigroup, a annoncé hier que le groupe de messagerie américain United Parcel Services (UPS) avait perdu les bandes informatiques contenant les données personnelles de quelque 3,9 millions de ses clients.

Le groupe a adressé samedi une lettre à chacun des 3,9 millions de clients de sa filiale CitiFinancial pour les avertir de la perte des bandes de données tout en précisant que jusqu'à présent aucun cas d'utilisation frauduleuse de ces informations ne lui avait été indiqué, selon un communiqué.

La perte a eu lieu lors d'un transfert de ces bandes par UPS vers l'une des grandes institutions de vérification de l'historique bancaire et de crédit des clients. Les données incluent des informations telles que les numéros de sécurité sociale ou des relevés de transactions bancaires des clients.

Citigroup a «profondément regretté l'incident qui a eu lieu malgré les procédures renforcées de sécurité exigées de la part des courriers».

Fin février, Bank of America, la troisième banque du pays avait, de son côté annoncé avoir perdu la trace de bandes informatiques contenant des informations bancaires relatives à des employés du gouvernement américain. Ces bandes, qui selon la presse touchaient 1,2 million de personnes, avaient disparu lors d'un envoi à un centre de sauvegarde des données.

Par ailleurs, ChoicePoint, l'une des plus importantes sociétés de collecte de données financières, avait été visée en février par des pirates informatiques ayant pu accéder à des informations au sujet de quelque 145 000 personnes et s'en servir pour demander des crédits bancaires ou des cartes de crédit en usurpant le nom de leurs victimes.