Les exportations du Québec bondissent

Les exportations du Québec ont bondi de près de 10 % en mars par rapport à février, en raison principalement de la forte augmentation des exportations d'avions ainsi que de matériel de télécommunications.

Au total, la valeur des marchandises exportées par le Québec a atteint 5,28 milliards en mars, en hausse de 9,8 % par rapport au mois précédent. Pour les trois premiers mois de 2005, les exportations ont progressé de 3,7 % par rapport au trimestre correspondant de 2004, atteignant 17,21 milliards.

Selon les données publiées hier par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), les exportations d'avions ont bondi de 79 %, passant de 281 millions en février à 502,7 millions en mars. Pour le premier trimestre, la hausse dans ce secteur atteint 9,1 %. Quant aux exportations de matériel de télécommunications, elles sont passées de 286,2 millions en février à 462,4 millions en mars, ce qui représente une progression de 61,6 %. La hausse trimestrielle pour ce secteur s'établit à 3,1 %.

Les exportations vers les États-Unis ont atteint 4,88 milliards, en hausse de 14,6 % par rapport à février, mais en baisse de 2,5 % par rapport à mars 2004. Pour le premier trimestre, les ventes de marchandises québécoises aux États-Unis affichent une progression de 3,7 % par rapport aux trois premiers mois de 2004, s'établissant à 14 milliards.

Les exportations vers l'Europe ont encaissé en mars un deuxième recul consécutif, alors que celles vers l'Asie ont bondi de plus de 30 %. A cet égard, les exportations vers le Japon ont bondi de 41,5 %, à 99,3 millions, et celles vers la Chine de 65,7 %, à 67,3 millions.

Pour le premier trimestre, les exportations vers la Chine ont d'ailleurs bondi de 40,7 %, à 122,8 millions.

Quant aux importations internationales, l'ISQ révèle qu'elles ont crû de 8,7 % en mars, pour atteindre 6,59 milliards. Pour le premier trimestre, les importations du Québec sont en hausse de 18,1 %, ce qui s'explique en partie par les achats à l'étranger d'ordinateurs (pour une valeur de 2,18 milliards, en hausse de 30 %) ainsi que de pétrole brut (1,43 milliard, hausse de 40,8 %).

Les importations en provenance des États-Unis ont augmenté de 15,3 % en mars, s'établissant à 2,29 milliards. Le Royaume-Uni (572,7 millions, hausse de 47,9 %) et la Chine (438,8 millions, hausse de 1,4 %) ont été les deux autres plus importants fournisseurs de marchandises du Québec pour le mois de mars.