Regain des fonds d'investissement en mai

Toronto — Le mois de mai a donné lieu à un regain pour l'industrie des fonds communs de placement. Selon les données provisoires de la firme d'analyse Morningstar Canada, rendues publiques hier 28 des 32 catégories de fonds communs ont obtenu un rendement positif en mai, contre seulement 20 en avril.

Les fonds de science et technologie, qui ont tiré de l'arrière pendant la majeure partie de l'année, ont amorcé une remontée en mai, avec une solide progression de 6,7 %. Cette catégorie continue néanmoins d'afficher un rendement cumulatif négatif (- 0,2 %) pour les cinq premiers mois de 2005.

Selon Mark Chow, analyste pour Morningstar Canada, les fonds de science et technologie ont été propulsés par des nouvelles positives concernant les bénéfices de Dell, dont les profits du premier trimestre ont crû de 28 % par rapport à la même période l'an dernier. «Les bénéfices de 37 ¢US par action correspondent plus ou moins aux attentes des analystes, mais Dell a aussi émis des prévisions encourageantes pour le reste de l'année», a dit M. Chow. Les actions de Dell ont d'ailleurs grimpé de plus de 14 % au cours du mois.

Les fonds d'actions latino-américaines ont également connu un excellent mois de mai, avec un rendement de 6,5 %. Cette catégorie affiche la meilleure performance depuis le début de l'année, à 9,7 %.

L'indice Actions américaines à petite et moyenne capitalisations arrive au troisième rang du classement de Morningstar Canada, avec un rendement mensuel de 5,2 %. Les autres indices de fonds d'actions américaines et canadiennes ont également connu un bon mois.

Le grand perdant du mois de mai est l'indice Actions japonaises, qui a clôturé en baisse de 2,8 %.

«Contrairement au mois dernier où la majorité des marchés du monde entier ont essuyé des pertes, le mois de mai a marqué ce qu'on pourrait appeler un regain, a dit M. Chow. Cet élan positif a quelque peu apaisé les craintes entourant la hausse du taux d'inflation et le ralentissement de l'économie aux États-Unis et en Chine. Les statistiques économiques en provenance de Washington ont redonné confiance aux investisseurs et les ont incités à se tourner de nouveau vers les titres de participation américains.»