En bref: Les employés de Cara sont en grève

Les voyageurs prenant l'avion à partir de Montréal pourraient bien être forcés d'apporter leur propre goûter à bord des avions à compter d'aujourd'hui, les quelque 520 syndiqués de la firme Cara, qui fournit les repas aux compagnies aériennes, étant en grève depuis minuit une minute hier.

Les repas sont préparés un peu à l'avance, mais les réserves ne devraient pas durer plus d'une journée, selon un porte-parole du syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile. Toutefois, un porte-parole de Cara, une entreprise basée à Toronto, a affirmé hier que les compagnies aériennes peuvent obtenir des repas d'autres cuisines de Cara au Canada ou dans des aéroports d'autres pays. La cuisine montréalaise de Cara est la seule à être touchée par la grève. Cara compte 10 cuisines (et 3400 employés) au Canada qui préparent des repas pour 30 millions de passagers par année. Les syndiqués s'opposent à l'intention de l'employeur d'introduire des clauses discriminatoires dans la convention collective.