Mitec transfère des activités en Chine

Mitec Telecom a décidé de confier à son usine chinoise de Suzhou l'assemblage de matériel de réseaux sans fil qui était jusqu'à maintenant manufacturé dans ses locaux de Montréal. Cet établissement, qui emploie 240 personnes, se concentrera désormais sur la fabrication de produits plus complexes, notamment pour les communications par satellite, a annoncé hier l'entreprise.

«Le marché mondial des produits destinés aux infrastructures sans fil évolue de sorte que la plupart des occasions d'affaires intéressantes se trouvent désormais en Asie», a souligné dans un communiqué le p.-d.g., Rajiv Pancholy. «Notre objectif est de maintenir une position de leadership en matière de technologie et de valeur. Ces changements de vocation traduisent notre désir de nous adapter rapidement à l'évolution du marché pour nos produits.»

L'homme d'affaires veillera lui même à la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie d'entreprise, qui reposera notamment sur une intensification des efforts de mise en marché. David Kennedy, qui supervisait jusqu'à maintenant les ventes mondiales, a en effet quitté la compagnie «pour relever d'autres défis».

Selon le chef de la direction financière de Mitec, Keith Findlay, les changements annoncés hier ne devraient pas avoir de conséquences importantes sur l'effectif de Mitec dans le monde. «En bout de ligne, il ne devrait pas y avoir de diminution. Il est possible que ça baisse un peu à Montréal et que ça augmente en Chine, mais on ne prévoit rien à court terme», a-t-il déclaré.

Toutes les activités de recherche et développement de Mitec sont regroupées à Montréal et Suzhou depuis l'automne dernier.