Un résultat clinique décevant fait chuter l'action de Neurochem

La valeur des actions de la société biopharmaceutique Neurochem a chuté de presque 30 % hier à la Bourse de Toronto ainsi qu'au Nasdaq, dans la foulée de résultats cliniques décevants concernant le médicament Fibrillex pour le traitement de l'amylose amyloïde.

Le titre de la société, dont le siège est situé à Laval, a terminé la séance à 9,92 $, en baisse de 4,22 $, ou 29,8 %, à la Bourse de Toronto. Plus de 1,6 million d'actions ont été négociées. Le plus haut du titre des 52 dernières semaines est de 36,55 $; son plus bas de la période était de 12,88 $.

L'amylose amyloïde est une maladie qui affecte une partie des personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques. Elle évolue «habituellement de manière irréversible jusqu'au stade ultime de l'insuffisance rénale chronique et de la mort. Il n'existe aucun traitement spécifique pour cette maladie», a expliqué Neurochem, hier, dans un communiqué portant les résultats préliminaires de l'étude clinique de phase II/III de Fibrillex. Quelque 270 000 personnes souffrent d'amylose AA dans le monde.

Le Fibrillex

Le médicament développé par Neurochem destiné à traiter cette maladie, Fibrillex, est un produit administré par voie orale ayant déjà reçu le statut de médicament orphelin aux États-Unis et celui de produit médical orphelin en Europe. Il a été sélectionné par la Food and Drug Administration dans le cadre d'un programme expérimental devant accélérer son développement et sa commercialisation.

L'étude, dont les résultats préliminaires ont été annoncés hier, a été réalisée auprès de 183 patients dont 89 ont reçu le médicament et 94 un placebo, sur une période de 24 mois.

«L'objectif était d'atteindre un écart absolu de 20 % du nombre de patients entre les groupes Fibrillex et placebos pour les paramètres de la stabilisation-amélioration», a expliqué l'entreprise dans son communiqué.

«L'analyse des données préliminaires du critère d'évaluation principal combiné indique que plus de patients, soit 13,4 %, sont demeurés stables ou se sont améliorés avec Fibrillex comparativement à ceux qui ont reçu le placebo [valeur statistique-p de 0,06]. Pour le critère d'évaluation principal combiné, Fibrillex n'a cependant pas atteint la valeur statistique-p prédéterminée de 0,01 pour l'étude.»

Neurochem a toutefois précisé que l'analyse préliminaire «semble indiquer que Fibrillex a un effet clinique sur la progression de l'amylose AA».

Neurochem entend compléter son analyse des données de la phase II/III et poursuivre sa stratégie en vue d'obtenir l'approbation réglementaire du Fibrillex, en présentant les résultats de son évaluation à la FDA le plus tôt possible. «Neurochem et son partenaire demeurent engagés à développer Fibrillex», a ajouté la société de recherche pharmaceutique.