En bref: Les étrangers investissent moins au Canada

Ottawa — Bien que les investisseurs étrangers aient continué d'acquérir des titres canadiens en février, ils l'ont fait à un rythme beaucoup moins rapide qu'au cours des deux mois précédents. Parallèlement, les titres étrangers détenus par les investisseurs canadiens ont fortement crû pour atteindre leur niveau le plus élevé depuis novembre 2002.

L'investissement étranger de 1,8 milliard se compare à des achats de 2,4 milliards en janvier et de 3,7 milliards en décembre. La totalité de l'investissement mensuel a porté sur des actions canadiennes, puisque les avoirs étrangers d'instruments d'emprunt canadiens ont diminué au cours du mois. Entre-temps, les investisseurs canadiens ont accru substantiellement leurs avoirs de titres étrangers, de 5,3 milliards. L'investissement fait en février était le plus important depuis novembre 2002 et s'expliquait en partie par la fusion d'une entreprise canadienne et d'une entreprise américaine, les actionnaires canadiens ayant échangé leurs actions contre celles de la nouvelle entreprise, qui est basée aux États-Unis.