En bref: Grève dans la vente automobile

Disant ne voir aucun progrès dans la négociation d'une première convention collective, les vendeurs automobiles du concessionnaire Brossard Honda ont déclenché la grève hier dans l'espoir de faire débloquer le dialogue avec la partie patronale, avec laquelle il doit par ailleurs s'asseoir vendredi pour une première séance en présence d'un conciliateur.

Le Syndicat international des métiers du Québec (SIMQ), affilié à la FTQ, a fait accréditer les vendeurs il y a environ un an et souhaitait à l'époque qu'une éventuelle convention chez Brossard Honda serve de modèle aux autres concessionnaires du Québec qu'il veut syndiquer. Parmi les principaux enjeux que mentionne le syndicat figurent les salaires et les avantages sociaux. «La lutte que les travailleurs mènent à partir de ce matin n'est pas uniquement la leur. C'est celle de tous les vendeurs automobiles», a dit Mario Cotton, directeur des services professionnels au SIMQ. La grève est celle de huit vendeurs et deux directeurs financiers.