En bref - Black perd ses locaux

Toronto — Conrad Black a tout d'abord été destitué de ses postes de chef de la direction et président du conseil de Hollinger International, à la fin de l'année 2003.

Voilà maintenant qu'il perd ses locaux dans l'édifice historique occupé par Hollinger à Toronto. La société a en effet émis un avis, tard mercredi soir, dans lequel il demande à Ravelston, une entreprise privée de Conrad Black, de quitter les lieux. M. Black et les autres employés de Ravelston doivent quitter leurs locaux d'ici au 31 mai. M. Black est installé depuis des années dans l'édifice située au 10, Toronto Street, très en demande. C'est dans cet immeuble qu'était situé le tout premier bureau de poste torontois. «Nous leurs envoyions des avis de loyer, et ils ne payaient tout simplement pas», a affirmé Gordon Walker, président du conseil de Hollinger. En plus de M. Black, trois ou quatre employés de Ravelston seraient visés par cet avis d'expulsion des lieux, bien qu'il soit possible que Hollinger retienne les services de l'un d'entre eux.