Les résultats de Cambior font grimper son titre

Cambior a vu son titre bondir hier, après la publication de données sur sa production aurifère trimestrielle conformes aux prévisions.

À la Bourse de Toronto, l'action a grimpé de 23 ¢ en matinée pour atteindre 2,50 $. Elle est cependant redescendue dans les heures qui ont suivi pour clôturer la séance à 2,38 $.

La production totale de la compagnie québécoise s'est élevée à 166 500 onces pour la période de trois mois ayant pris fin le 31 mars. C'est 10 % de plus que les 151 500 onces du premier trimestre 2004.

Plus de la moitié de l'or de Cambior a été extrait de la mine de Rosebel, au Suriname. Cette installation a d'ailleurs établi un nouveau record d'usinage en traitant 1,8 million de tonnes à une teneur moyenne de 1,55 gramme d'or par tonne.

Cela correspond à une cadence moyenne de 20 400 tonnes par jour. Le record précédent était de 17 200 tonnes. Il avait été réalisé au dernier trimestre 2004.

Les autres mines de Cambior en Amérique du Sud et au Québec ont toutes eu un rendement satisfaisant aux yeux de leur propriétaire.

«Cambior exécute présentement son plan d'exploitation et de développement tel qu'annoncé en début d'année et a atteint ses objectifs du premier trimestre», a déclaré dans un communiqué le p.-d.g., Louis Gignac. «Nous n'entrevoyons aucun facteur négatif pouvant nous empêcher d'atteindre ou de surpasser le reste de nos objectifs. Nous avons augmenté l'emphase sur nos exploitations et projets internes et réduit nos efforts d'acquisition. Nous croyons que nos actifs offrent un meilleur potentiel d'augmentation de la valeur pour l'actionnaire dans le marché actuel.»