Les malheurs de Jetsgo profitent à Air Canada et à WestJet

Les transporteurs Air Canada et WestJet ont tous deux enregistré des hausses de leurs coefficients d'occupation pour le mois de mars, au cours duquel ils ont pu se partager la part de marché abandonnée par leur concurrent Jetsgo.

L'interruption soudaine des activités par Jetsgo, survenue le 11 mars au moment où de nombreux Canadiens s'apprêtaient à partir en voyage pour la semaine de relâche scolaire, a sans doute contribué à l'augmentation du nombre de passagers à bord des appareils d'Air Canada et WestJet, même si aucun de ces transporteurs n'y a fait référence hier.

Air Canada a fait savoir que son coefficient d'occupation (le nombre de passagers par rapport aux sièges disponibles à bord de ses appareils) pour le mois de mars s'est établi à 79,8 %, soit la meilleure performance de son histoire pour ce mois. Le nombre de passagers-milles payants (PMP, autre mesure de la clientèle qui tient compte du nombre de passagers payants et de la distance qu'ils ont parcourue) a quant à lui crû de 6,4 % par rapport à mars 2004.

Sur le marché intérieur, où la disparition de Jetsgo a pu avoir un impact, le coefficient d'occupation a atteint 79, %, soit une amélioration de 3,4 points de pourcentage sur une période de 12 mois.

Air Canada Jazz, filiale régionale du transporteur, a vu le nombre de passagers-milles payants bondir de 11,8 % par rapport à mars 2004.

Pour l'ensemble des activités intérieures — soit l'addition des PMP d'Air Canada et de la filiale Jazz —, l'augmentation atteint 5,6 %.

Quant WestJet, de Calgary, il a fait part d'un coefficient d'occupation de 77,8 % en forte hausse par rapport à celui de 67,7 % enregistré en mars 2004.

Le cours de l'action de Gestion Ace Aviation, société mère d'Air Canada, a clôturé en baisse de 50 ¢, à 36,50 $. Le titre de WestJet a bondi de 4,3 %, ou 64 ¢, à 15,64 $.