Les épiceries à bas prix seront populaires en 2023

Les tendances des ventes entre les magasins à bas prix et les magasins traditionnels devraient progressivement revenir à leurs niveaux habituels.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les tendances des ventes entre les magasins à bas prix et les magasins traditionnels devraient progressivement revenir à leurs niveaux habituels.

Les enseignes d’épiceries à bas prix devraient enregistrer une meilleure performance en 2023 que les supermarchés traditionnels, estime un nouveau rapport.

Le document de la firme DBRS Morningstar indique que la flambée de l’inflation et des taux d’intérêt influe sur le comportement des consommateurs et augmente les volumes de ventes dans les épiceries à moindre coût. Selon DBRS Morningstar, les efforts des consommateurs pour réduire leurs dépenses encourageront davantage la cuisine à la maison, ce qui profite à l’industrie de l’épicerie en général, car les gens renoncent à manger au restaurant pour réduire leurs coûts.

Le rapport indique que les enseignes à bas prix devraient connaître la plus forte augmentation des volumes de vente au détail de produits alimentaires, dans ce contexte où les acheteurs recherchent des remises promotionnelles, des marques à moindre coût et des options plus abordables.

La croissance attendue du format à bas prix est à l’opposé de ce qui s’est produit pendant la pandémie, lorsque les problèmes de santé et de sécurité publique, le désir de « guichets uniques » pratiques et les commandes d’épicerie en ligne ont stimulé les ventes dans les supermarchés traditionnels.

Selon le rapport, les tendances des ventes entre les magasins à bas prix et les magasins traditionnels devraient progressivement revenir à leurs niveaux habituels à mesure que les conditions économiques se stabiliseront, mais les épiceries à bas prix pourraient voir un « avantage structurel » si elles réussissent à conserver leurs nouveaux clients.

À voir en vidéo