Le studio de jeux vidéo Onoma ferme ses portes

Le studio de jeux vidéo montréalais Onoma a notamment développé «Lara Croft Go».
Photo: Onoma Le studio de jeux vidéo montréalais Onoma a notamment développé «Lara Croft Go».

Le studio de jeux vidéo montréalais Onoma, connu auparavant sous le nom de Square Enix Montréal, a fermé ses portes mardi, seulement quelques mois après avoir été racheté par le groupe suédois Embracer.

L’équipe d’un plus petit studio de contrôle de qualité a elle aussi été mise à pied. L’annonce ne concerne pas Eidos-Montréal ni le studio basé à San Francisco Crystal Dynamics, eux aussi rachetés en mai dernier par la société européenne de distribution de jeux vidéo.

Dans un communiqué envoyé depuis Londres, CDE Entertainment, une filiale d’Embracer, indique au contraire qu’elle souhaite « concentrer ses futures capacités de production sur ses studios phares, Crystal Dynamics et Eidos-Montréal ».

La fermeture d’Onoma touche environ 200 employés, « qui seront entièrement soutenus tout au long de cette transition », avance le groupe Embracer.

L’entreprise indique vouloir, « dans la mesure du possible », placer certains des employés licenciés à des « postes ouverts chez Crystal Dynamics et Eidos-Montréal », mais elle reconnaît que de nombreux collègues devront trouver un travail « en dehors du groupe ».

« Je suis triste d’annoncer que j’ai été touchée par les récentes mises à pied chez Square Enix Montréal/Studio Onoma », a écrit sur LinkedIn Nedjma-Sandrine Belbahri, désormais ancienne directrice des communications d’Onoma. « J’ai bon espoir que d’autres opportunités fantastiques se présenteront bientôt », a-t-elle ajouté, en indiquant être à la recherche d’un nouveau poste.

Le témoignage de Mme Belbahri a rapidement été suivi de plusieurs autres de ses anciens collègues. Au moment où ces lignes étaient écrites, on comptait une quinzaine de messages similaires sur le réseau social professionnel.

Les développeurs travaillant dans des studios concurrents ont également publié des offres d’emploi.

Un revirement soudain

 

« La fermeture de notre studio Onoma est une décision difficile, que nous avons prise avec beaucoup de soin et de considération », a déclaré Phil Rogers, le président de CDE Entertainment, par voie de communiqué.

Onoma était en effet l’un des grands acteurs de l’industrie montréalaise. Le studio a développé plusieurs jeux mobiles payants AAA — un terme du milieu désignant des superproductions —, dont Hitman Go, Lara Croft Go, et Deus Ex Go.

L’entreprise semblait d’ailleurs évoluer, en dévoilant sa nouvelle image de marque il y a seulement trois semaines.

La fermeture de notre studio Onoma est une décision difficile

Onoma travaillait sur deux nouveaux jeux mobiles, qui, contrairement aux premiers, devaient être gratuits. Tomb Raider Reloaded et Avatar Generations étaient attendus pour 2022.

Embracer n’a pas indiqué quel sera le sort de ces productions, mais a souligné avoir de « grandes ambitions pour Crystal Dynamics et Eidos-Montréal » et voir « des opportunités de croissance centrées sur des franchises de qualité et des jeux AAA ».

À voir en vidéo