Un symposium pour promouvoir la place des femmes dans les lieux de pouvoir

L’Alliance pour la féminisation du leadership regroupe près de 200 leaders, issus d’une grande variété d’institutions québécoises.
Photo: iStock L’Alliance pour la féminisation du leadership regroupe près de 200 leaders, issus d’une grande variété d’institutions québécoises.

Des leaders du monde des affaires et d’ailleurs se sont réunis, jeudi, à l’occasion du Symposium 2022 sur la féminisation du leadership, pour discuter d’actions à mettre en place afin de promouvoir le rôle positif des femmes dans les prises de décision. Au menu : un état des lieux du leadership féminin dans le monde, des échanges portant sur les meilleures pratiques et les actions prises au sein de différentes industries, ou encore une table ronde avec de jeunes leaders.

La professeure Tania Saba, fondatrice et titulaire de la chaire BMO en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal, a notamment fait le point sur les tendances actuelles, statistiques à l’appui. Il en ressort que de plus en plus de recherches scientifiques portent sur la question de la diversité au sein du leadership — signe de l’engouement pour la question.

Les études témoignent également du fait que plus le leadership est diversifié, plus les mécanismes de gouvernance s’améliorent, et plus les performances sociales et environnementales en bénéficient. L’Alliance pour la féminisation du leadership regroupe près de 200 leaders, issus d’une grande variété d’institutions québécoises.

À voir en vidéo