Uber Eats s’associe à Leafly pour permettre la livraison de cannabis à Toronto

Il s’agira d’une première expérience de livraison de cannabis pour Uber.
Chris Young La Presse canadienne Il s’agira d’une première expérience de livraison de cannabis pour Uber.

Les Torontois pourront se faire livrer du cannabis à domicile dès lundi en utilisant la plateforme Uber Eats, en vertu d’un nouveau partenariat avec le marchand en ligne Leafly.

La plateforme de livraison de nourriture à domicile, propriété du géant américain Uber Technologies, a expliqué que cette nouvelle association permettra de traiter des commandes passées auprès des boutiques Hidden Leaf Cannabis, Minerva Cannabis et Shivaa’s Rose.

Il s’agira d’une première expérience pour Uber dans la livraison de cannabis.

Concrètement, les clients, qui devront être âgés de 19 ans ou plus, passeront leur commande sur l’application Uber Eats. De leur côté, par l’entremise des outils de Leafly, les boutiques seront en mesure de les recevoir et de les traiter.

Les détaillants devront ensuite envoyer du personnel certifié par le programme de formation sur la vente au détail de cannabis de l’Ontario, CannSell, pour livrer la commande au client. L’état de sobriété et l’âge de l’acheteur seront validés au moment de la livraison.

Uber n’a pas précisé le pourcentage de la transaction qu’elle prélèvera ni celui qui reviendra à Leafly.

L’entreprise a présenté ce projet comme étant un pas de plus pour réduire la part de marché des vendeurs illégaux.

Il était déjà possible pour les clients ontariens de passer leur commande pour du cannabis en utilisant Uber Eats, depuis novembre dernier, mais ils devaient ensuite se rendre eux-mêmes en boutique pour récupérer leurs achats.

Le service ne sera pas proposé au Québec, où la Société québécoise du cannabis offre elle-même un service de livraison.

À voir en vidéo