Loto-Québec a vu ses revenus et ses profits grimper

Les revenus des casinos et salons de jeux ont bondi de 242 % sur un an pour atteindre 263,4 millions de dollars.
Ryan Remiorz La Presse canadienne Les revenus des casinos et salons de jeux ont bondi de 242 % sur un an pour atteindre 263,4 millions de dollars.

Loto-Québec a affiché vendredi un résultat net du premier trimestre plus de deux fois plus important que celui de la même période l’an dernier, soutenu par une hausse de 85,5 % de ses revenus.

La société d’État a rappelé que le trimestre d’avril à juin de l’année dernière avait été marqué par les mesures pandémiques, qui ont forcé la suspension de plusieurs de ses activités. Pour le trimestre clos le 27 juin, Loto-Québec a réalisé un résultat net consolidé de 446,5 millions de dollars, en hausse de 128,1 % par rapport à celui de 195,7 millions de la même période l’an dernier.

Le p.-d.g. de la société, Jean-François Bergeron, a fait valoir que la comparaison avec le premier trimestre de l’exercice 2019-2020, soit avant la pandémie, était « plus juste ». Celle-ci montre une hausse de 13,4 % au chapitre des revenus et de 32,4 % pour le résultat net, ce qui témoignerait « du travail fait pour diminuer [les] charges », a estimé M. Bergeron.

Les revenus des loteries ont diminué de 7 % au premier trimestre, par rapport à l’an dernier, pour s’établir à 256,6 millions de dollars. Cependant, ceux des casinos et salons de jeux ont bondi de 242 % sur un an pour atteindre 263,4 millions, et ceux des établissements de jeux ont grimpé de 438,4 % pour se chiffrer à 228,5 millions. Les casinos, les salons de jeux et les établissements de jeux étaient essentiellement fermés au premier trimestre de l’an dernier, et n’ont commencé à reprendre leurs activités que dans les deux dernières semaines de juin 2021.

À voir en vidéo