Construits par Bombardier - De nouvelles fissures immobilisent les trains d'Acela

Le fameux train qui donne tant de souci à Amtrak et à Bombardier.
Photo: Agence Reuters Le fameux train qui donne tant de souci à Amtrak et à Bombardier.

Washington — Les trains Acela, construits par Bombardier, n'ont pas fini de causer des maux de tête à Amtrak. Hier, on apprenait qu'Amtrak avait décidé de retirer de la circulation quatre des huit trains qui devaient assurer la liaison Boston-New York-Washington, après avoir découvert des fissures dans les wagons.

Les huit trains à haute vitesse devaient normalement reprendre du service hier après une interruption de plusieurs jours pour inspection.

L'action de Bombardier avait perdu plus de 20 % de sa valeur la semaine dernière, alors que tous les trains — 18 au total — vendus à Amtrak devaient être immobilisés, des inspecteurs ayant découvert des fissures dans les pare-chocs susceptibles de mettre en péril la sécurité de ces appareils lorsqu'ils sont en mouvement, selon la direction. Ces trains peuvent filer à 240 km/h.

«C'est décourageant», a lancé le président d'Amtrak, David Gunn.

Les trains ont été construits par un consortium formé de Bombardier et de la société française Alstom.

La semaine dernière, Amtrak avait suspendu l'utilisation de ses 18 trains, après avoir constaté des fissures dans les pièces de suspension des locomotives.