Avec l’iPhone 14 et la Watch Ultra, Apple ne veut plus perdre personne

Le directeur général d’Apple, Tim Cook, brandissant le nouvel iPhone 14 lors du dévoilement du téléphone intelligent, mercredi à Cupertino. Ce modèle sera vendu au même prix que l’iPhone 13, qu’il remplace.
Photo: Jeff Chiu Associated Press Le directeur général d’Apple, Tim Cook, brandissant le nouvel iPhone 14 lors du dévoilement du téléphone intelligent, mercredi à Cupertino. Ce modèle sera vendu au même prix que l’iPhone 13, qu’il remplace.

Les spécialistes prévoyaient une mise à niveau plutôt banale de l’iPhone et la mise en marché d’une montre connectée ciblant les athlètes. Ils en auront eu plus que prévu mercredi. Tant en ce qui concerne l’Apple Watch Series 8 qu’en ce qui concerne l’iPhone 14, l’annonce de fonctions jusqu’ici inédites pourrait changer la donne dans le marché de la mobilité connectée.

Apple semble vouloir profiter d’un marché du sans-fil qui tourne au ralenti ces jours-ci pour continuer de gruger des parts d’un marché mondial de la mobilité où Android est en perte de vitesse. L’iPhone accaparait un peu plus de 20 % de ce marché il y a trois ans. Il avoisine les 30 % ces jours-ci.

Des trois nouveautés présentées à Cupertino, si on inclut les écouteurs AirPods Pro, c’est le téléphone qui a été l’attraction principale. C’est aussi le produit le plus vendu et le plus lucratif du catalogue d’Apple. Comme on peut le soupçonner, les iPhone 14, 14 Plus, 14 Pro et 14 Pro Max ne changent pas tellement la donne du côté visuel, suivant l’habituel cycle de design de deux ans du téléphone. Leur prix est le même que pour l’iPhone 13, que ce nouveau modèle remplace.

Carte SIM et satellites

 

Sous le capot, les nouveautés visent deux objectifs importants : récupérer des caractéristiques populaires et déjà présentes sur des téléphones Android concurrents, puis ajouter des fonctions inédites ailleurs qui le distinguent avantageusement de ces mêmes rivaux.

Parmi ces nouveautés, la plus intrigante est réservée au marché américain, où l’iPhone 14 sera vendu sans fente pour carte SIM, la fameuse « puce » qui permet d’associer l’appareil à un réseau sans fil. La technologie eSIM faciliterait le passage d’un fournisseur à un autre, un outil de plus pour le consommateur qui aime négocier à la baisse le prix de son forfait sans fil.

Là où les réseaux cellulaires ne sont pas accessibles, l’iPhone 14 pourra, en situation d’urgence, repérer des satellites et s’y connecter pour envoyer un signal d’alerte aux autorités. Un randonneur blessé quelque part au sommet des Rocheuses pourra demander de l’aide, par exemple un hélicoptère, pour venir le secourir.

Du côté de l’iPhone Pro, le fabricant californien tire profit de la présence d’une caméra frontale qui crée un trou au haut de l’affichage. Cet espace noir est entouré d’une petite interface logicielle qui s’étire au besoin pour afficher différents types d’alertes. L’affichage AMOLED de cette version permet aussi à l’iPhone de rejoindre plusieurs de ses rivaux au système Android avec un mode d’affichage permanent, même quand l’appareil est en veille.

Apple recourt aussi à un nouveau système de caméra, qui tourne autour d’un capteur d’une résolution de 48 mégapixels. La société y ajoute de nouveaux objectifs pour offrir une variété de modes de prise de photos, allant du téléobjectif 3X jusqu’au grand angle, mieux adapté aux environnements sombres.

Dans tous les cas, y compris pour la nouvelle Apple Watch, on trouve un mode de détection de collision automobile qui peut alerter les autorités si l’utilisateur est à bord d’un véhicule qui effectue un capotage, ou qui subit une collision frontale, latérale ou arrière.

Miser gros sur la santé connectée

 

Du côté de sa montre, Apple mise sur les services de santé connectés pour la distinguer de rares modèles concurrents moins polyvalents. L’Apple Watch Series 8 triple la mise, pour ainsi dire, avec une version SE plus abordable et une version Ultra qui cible le marché des sportifs, des randonneurs, des plongeurs et de ces consommateurs qui ont généralement l’oeil sur des produits signés Garmin, Suunto ou autres.

Cette huitième génération de montre connectée hérite d’un moniteur de santé qui cible particulièrement les femmes. Le suivi du cycle menstruel qui était déjà compris dans l’appareil est désormais accompagné d’un suivi du cycle d’ovulation. Cette nouveauté est inédite sur un tel produit. Chez Apple, on explique qu’il est possible, grâce aux simples capteurs cutanés de la montre, de détecter une variation de la température corporelle et la présence de certaines hormones qui indiquent à quel moment a lieu l’ovulation.

L’Apple Watch Ultra a droit à un affichage surdimensionné, à une autonomie de 36 à 60 heures, à un bouton supplémentaire et à un affichage tout rouge plus visible la nuit. On peut la porter sous l’eau jusqu’à 100 mètres, et elle comprend un moniteur d’activités sportives très complet qui plaira aux sportifs qui aiment l’aventure sur terre, en montagne ou en mer. Cet appareil est vendu en une seule version, dotée d’une connexion cellulaire et d’une puissante alarme sonore qui pourrait être utile pour les randonneurs un peu trop aventureux. Cet appareil n’est pas donné : 1099 dollars canadiens.

Des AirPods mieux insonorisés

 

La troisième nouveauté présentée par Tim Cook est une version améliorée des AirPods Pro. Ce modèle le plus cher d’AirPods est le plus populaire chez Apple. Il rattrape la concurrence en matière de qualité sonore et d’insonorisation, deux caractéristiques où des fabricants davantage spécialisés dans les produits d’écoute musicale ont pris les devants dans les derniers mois.

Ces AirPods Pro héritent aussi d’un étui qui peut émettre un son quand on l’égare, pour qu’on le retrouve plus facilement.

Parce que, décidément, Apple veut que plus rien ni personne ne s’égare…


Revivez l’événement dans notre blogue en direct:

 

Notre journaliste séjourne à San Francisco à l’invitation d’Apple.

À voir en vidéo