Les marchés nord-américains plongent après l’annonce de la Fed

À New York, le Dow Jones a chuté de 1008,38 points à 32 283,40.
Daniel Slim Agence France Presse À New York, le Dow Jones a chuté de 1008,38 points à 32 283,40.

Les marchés boursiers nord-américains ont fortement réagi en baisse, vendredi, à la suite de l’annonce de la Réserve fédérale américaine qui prévoit d’autres hausses des taux d’intérêt pour mater l’inflation.

L’indice composé canadien S & P / TSX a perdu 299,05 points à 19 873,29.

À New York, le Dow Jones a chuté de 1008,38 points à 32 283,40. Le S & P 500 a reculé de 141,46 points à 4057,66, alors que le Nasdaq composé a échappé 497,56 points à 12 141,71.

Les marchés financiers ont patienté toute la semaine jusqu’au discours du président de la Fed Jerome Powell au congrès annuel des banquiers du centre des États-Unis, à Jackson Hole, au Wyoming.

Les investisseurs espéraient entendre M. Powell donner un signe que les taux d’intérêt allaient ralentir leur tendance à la hausse, mais ce n’est pas du tout ce qu’ils ont entendu.

Le discours de Jerome Powell s’est fait beaucoup plus sévère alors qu’il a clairement annoncé l’intention de la Fed d’en finir avec l’inflation en poursuivant la forte hausse des taux d’intérêt pour un bon moment encore.

« Il a été plus explicite qu’il ne l’avait jamais été pour affirmer clairement que les taux d’intérêt vont continuer de demeurer élevés pour une période plus prolongée afin de combattre l’inflation », a commenté le vice-président d’AGF Investments Mike Archibald.

« Ça a mis de la pression sur diverses branches des marchés de capitaux et certainement sur les actions aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Parmi les secteurs les plus durement affectés par le plongeon des marchés, on retrouve les technologies, qui sont plus sensibles à la fluctuation des taux d’intérêt. L’indice technologique du S & P / TSX a perdu 4,39 % alors que l’indice des soins de santé — qui inclut le cannabis — a reculé de 5,05 % à la fermeture des marchés.

Tous les secteurs du TSX ont fini dans le rouge vendredi. Aux États-Unis, toutes les entreprises sauf six, au sein de l’indice de référence S & P 500, ont fini en territoire négatif.

Dans son discours, Jerome Powell a admis que la stratégie de la Fed allait faire mal aux foyers américains et aux entreprises, mais il a soutenu qu’il y aurait encore plus de dégâts si on laissait l’inflation galoper.

« Il n’y a clairement pas de voie facile pour se sortir de cette situation », concède Mike Archibald en rappelant que les politiques sévères des banques centrales n’ont jamais été favorables au marché des actions.

« Je crois qu’on va traverser une période de volatilité avec le resserrement des taux d’intérêt », a ajouté l’analyste.

Le dollar canadien s’échangeait à 76,99 cents US comparativement à 77,30 cents US jeudi.

Les contrats d’octobre pour le pétrole brut ont fini la journée en hausse de 54 cents américains à 93,06 $ US le baril. Pour la même période, le gaz naturel a perdu 7,5 cents américains à 9,27 $ US par million de BTU.

La valeur de l’or pour les contrats de décembre a perdu 21,60 $ US à 1749,80 $ US l’once alors que le cuivre a perdu moins de cinq sous à 3,70 $ US la livre.

À voir en vidéo