Honda Accord Hybrid - Une voiture hybride trop discrète

Il est hors de question d’afficher bruyamment votre différence puisque, mis à part un becquet arrière exclusif à ce modèle et des roues spéciales, rien ne permet de faire la différence entre la version ordinaire de la populaire berline et sa soe
Photo: Il est hors de question d’afficher bruyamment votre différence puisque, mis à part un becquet arrière exclusif à ce modèle et des roues spéciales, rien ne permet de faire la différence entre la version ordinaire de la populaire berline et sa soe

Honda propose maintenant sa troisième génération de voitures équipées d'un moteur à combustion assisté par un moteur électrique intégré.

Après avoir expérimenté la technologie du moteur hybride avec la Insight, lancée en 2000, et validé ce principe dans la Civic Hybrid deux ans plus tard, voici maintenant pour 2005 la nouvelle Accord Hybrid, qui représente ce que Honda a fait de plus abouti dans ce domaine: une voiture à moteur hybride qui se conduit comme n'importe quelle autre voiture, en vous faisant oublier la prouesse technologique qui réside sous le capot. Voilà un exploit dont la Insight et la Civic Hybrid ne pouvaient pas se vanter!

Contrairement au principe de propulsion hybride employé par Toyota, où les deux moteurs peuvent fonctionner indépendamment, ce qui permet à la voiture d'avancer sur de courtes distances grâce à la propulsion électrique, le système hybride de Honda n'a recours au moteur électrique que pour assister le moteur à essence. Ce moteur électrique, qui sert aussi de démarreur, est inséré entre le moteur V6 de 3,0 litres et la boîte de vitesse automatique à cinq rapports. Un démarreur qui est fréquemment sollicité d'ailleurs, puisque le moteur à essence cesse automatiquement de tourner dès que vous immobilisez la voiture, ne serait-ce que pour quelques secondes. Aussitôt que vous levez le pied de la pédale de freinage, la relance du moteur est pratiquement imperceptible.

Cette Accord innove par rapport aux autres voitures hybrides en combinant deux technologies qui vous permettent d'économiser du carburant: l'assistance électrique intégrée et la cylindrée variable, qui permettent au moteur à combustion de désactiver la moitié de ses six cylindres aussitôt que l'effort exigé ne requiert pas la totalité de la puissance disponible. Ainsi, lorsque vous accélérez, les deux moteurs travaillent de concert. Puis, lorsque votre vitesse se stabilise, le moteur électrique cesse sa contribution. Si vous maintenez votre allure, trois des cylindres se désactivent, cessant donc de consommer du carburant.

Transitions fluides

Ensuite, et c'est là où ce système devient impressionnant, si vous devez augmenter le rythme légèrement, le moteur électrique est mis à contribution pour permettre au moteur à essence de continuer le plus longtemps possible en ayant seulement trois cylindres actifs. Tant que vous n'exigerez pas une accélération plus soutenue. Et le plus beau dans tout ça, c'est que les transitions d'un mode de fonctionnement à un autre sont toujours très fluides.

Ainsi, grâce à ce cocktail de technologie, des gains de consommation intéressants sont obtenus tant en ville que sur autoroute, ce qui est habituellement le point faible des autres voitures à propulsion hybride. De plus, comme cela est devenu la norme sur les hybrides, l'Accord est dotée d'un système de freinage «régénératif» qui récupère l'énergie cinétique pour recharger les batteries. Même le système d'air conditionné a un fonctionnement hybride: lorsque la voiture s'immobilise et que son moteur à combustion s'arrête, un petit moteur électrique prend le relais pour entraîner le compresseur de la climatisation. Honda a pensé à tout pour assurer votre confort.

Comme c'est déjà le cas avec la Civic Hybrid, la version hybride de l'Accord adopte une présentation extérieure très discrète. Il est hors de question d'afficher bruyamment votre différence puisque, mis à part un becquet arrière exclusif à ce modèle et des roues spéciales, rien ne permet de faire la différence entre la version ordinaire de la populaire berline et sa soeur à la motorisation plus exotique.

Sobriété, sobriété

À l'intérieur aussi, c'est pratiquement la même Accord que l'on croise tous les jours sur la rue, exception faite du tableau de bord qui nous permet de suivre l'état de la recharge des batteries, l'intensité de l'assistance électrique fournie au moteur ainsi que la désactivation des cylindres. Là aussi la sobriété est de mise, car l'instrumentation de l'Accord Hybrid n'a pas l'aspect de jeu vidéo luminescent que l'on retrouve dans d'autres voitures hybrides. Par ailleurs, le volume de son coffre à bagages est légèrement réduit par la disposition des batteries derrière le dossier de la banquette arrière qui, de ce fait, ne peut plus se rabattre. D'autres compromis sont aussi au programme puisqu'il est impossible d'obtenir un toit ouvrant et que le choix des couleurs offertes pour la carrosserie est très limité. Cela, malgré le fait que la Accord Hybrid ne soit offerte qu'en version haut de gamme, très bien équipée.

Conduire une voiture verte a son prix, et il vous faudra allonger près de 8000 $ supplémentaires pour conduire la version hybride de l'Accord. Mais avec sa puissance supérieure à celle du V6 VTEC de l'Accord ordinaire, la Hybrid est une excellente routière qui vous offre les performances musclées d'une intermédiaire à moteur V6, tout en gardant l'appétit d'une petite compacte à moteur 4-cylindres. En effet, avec un 0-100 km/h sous les 8 secondes et une consommation de carburant dont la moyenne oscille autour des 9l/100 km, elle vous offre le meilleur des deux mondes. De plus, son autonomie excède les 1000 km. L'Accord Hybrid vous impose donc d'investir une somme importante, dès l'achat, pour une technologie avant-gardiste qui vous permettra de faire graduellement des économies, lesquelles seront d'autant plus importantes que le prix du pétrole sera élevé.

À voir en vidéo