L’inflation a encore grimpé en juin, prédisent des économistes

Dans le secteur de l’énergie, les prix ont bondi de 35% au cours d’une période d’une année, tandis que ceux des aliments ont gonflé d’environ 10%.
Photo: David Afriat Le Devoir Dans le secteur de l’énergie, les prix ont bondi de 35% au cours d’une période d’une année, tandis que ceux des aliments ont gonflé d’environ 10%.

Des économistes prédisent que l’inflation a continué de grimper en juin.

L’indice des prix à la consommation a atteint en mai un sommet des 40 dernières années au Canada, atteignant 7,7 %. Des économistes prédisent qu’il pourrait s’élever à au moins 8 % en juin.

Statistique Canada doit publier mercredi les données sur l’inflation pour le mois de juin, une semaine après la décision de la Banque du Canada d’augmenter son taux directeur d’un point.

L’escalade des prix de nombreux produits essentiels — essence, aliments, meubles — s’est amorcée en même temps que la relance post-pandémie. Dans le secteur de l’énergie, les prix ont bondi de 35 % au cours d’une période d’une année, tandis que ceux des aliments ont gonflé d’environ 10 %.

La tendance ne disparaîtra pas de sitôt puisque de nombreux fournisseurs ont prévenu les chaînes d’épiceries de s’attendre à de nouvelles hausses.

Derek Holt, chef des Études économiques sur les marchés des capitaux de la Banque Scotia, prédit qu’une inflation à 8,9 % en juin à case des « effets de la relance économique ».

De son côté, la Banque Royale croit qu’il faut s’attendre à une nouvelle hausse des prix des aliments et des carburants.

À voir en vidéo