La Bourse de Toronto clôture en baisse

Les secteurs de la finance, de l’énergie et des matériaux ont tous reculé d’entre 1,8% et 3,2%.
Photo: Aaron Vincent Elkaim La Presse canadienne Les secteurs de la finance, de l’énergie et des matériaux ont tous reculé d’entre 1,8% et 3,2%.

La Bourse de Toronto s’est partiellement remise de sa faiblesse matinale, mais a néanmoins clôturé à son plus faible niveau en 16 mois, plombée par les pertes de ses trois plus grands secteurs.

Les secteurs de la finance, de l’énergie et des matériaux ont tous reculé d’entre 1,8 % et 3,2 %. Dans l’ensemble, huit des onze secteurs du parquet torontois ont retraité.

Les titres de toutes les grandes banques canadiennes ont perdu des plumes, celui de la Banque Royale en tête avec un déclin de 5,6 %, après la publication des premiers résultats trimestriels bancaires aux États-Unis, ceux de JP Morgan Chase et de Morgan Stanley, qui se sont révélés décevants.

Le secteur des matériaux a glissé de 3,1 %, souffrant de la baisse des prix des métaux. Le prix de l’or a effacé 29,70 à 1705,80 dollars américains l’once à la Bourse des matières premières de New York, et celui du cuivre s’est déprécié de 11,1 cents à 3,21 dollars américains la livre.

Le groupe de l’énergie s’est pour sa part partiellement remis de ses difficultés du début de la séance, survenues lorsque le prix du baril de pétrole brut a reculé jusqu’à 90,56 dollars américains, son plus faible niveau depuis février.

Le cours du brut a finalement perdu 52 cents à 95,78 dollars américains le baril à New York, pendant que celui du gaz naturel a lâché 8,9 cents à 6,60 dollars américains le million de BTU.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 76,12 cents, après avoir dégringolé plus tôt jusqu’à 75,62 cents, son plus faible niveau depuis le 4 novembre 2020. Le cours moyen du huard était mercredi de 77,07 cents.

Dans l’ensemble, l’indice composé S & P / TSX de la Bourse de Toronto a perdu 286,13 points, soit 1,5 %, pour terminer la séance avec 18 329,06 points.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a cédé 142,62 points à 30 630,17 points. L’indice élargi S & P 500 a perdu 11,40 points à 3790,38 points, tandis que l’indice composé du Nasdaq a avancé de 3,61 points à 11 251,19 points.

Les marchés nord-américains, en particulier ceux des États-Unis, ont rebondi après qu’un gouverneur de la Réserve fédérale, Christopher Waller, a laissé entendre que le marché se concentrait trop sur les événements futurs, notamment en gonflant la probabilité de voir la banque centrale opérer une hausse d’un point de pourcentage complet de son taux directeur lors de sa prochaine rencontre, dans deux semaines.

Le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, James Bullard, aurait aussi laissé savoir qu’il préférait hausser les taux d’intérêt de 75 points de base.

À voir en vidéo