Les deux milliards promis aux provinces transférés

Chrystia Freeland, vice-première ministre du Canada
Photo: Cole Burston La Presse canadienne Chrystia Freeland, vice-première ministre du Canada

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a déclaré que les provinces, les territoires et les municipalités avaient maintenant reçu plus de 2,85 milliards $ comme il avait été promis il y a des mois pour les soins de santé, les systèmes de transport en commun et la ventilation des salles de classe.

Il s’agit en grande partie d’un supplément de 2 milliards $ en transferts pour la santé que le gouvernement fédéral a promis aux gouvernements provinciaux et territoriaux en mars, principalement pour aider à réduire les arriérés dans les chirurgies.

Mme Freeland a dit que les fonds pouvaient maintenant être transférés, car le projet de loi budgétaire qui les contenait a été adopté le 23 juin.

Mais le transfert intervient également quelques jours après que les premiers ministres ont fortement critiqué les libéraux fédéraux pour ne pas avoir suffisamment assumé le poids des coûts des soins de santé.

 

Le transfert de jeudi respecte une promesse électorale libérale de donner aux provinces et aux territoires 100 millions $ supplémentaires pour améliorer la qualité de l’air dans les salles de classe.

Il comprend également les 750 millions $ promis en février aux gouvernements municipaux pour gérer la chute des revenus du transport en commun en raison de la pandémie.

Le financement fédéral du transport en commun oblige les provinces et les territoires à fournir des fonds en contrepartie et dépend également de la construction de plus de logements pour faire face à la hausse des coûts pour se loger.

Le complément non récurrent au financement de la santé a été promis par le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, le 25 mars, et lui et Mme Freeland ont coparrainé un projet de loi pour permettre ces dépenses le même jour.

Mais ce projet de loi n’a jamais été débattu et les libéraux ont plutôt inclus le financement dans leur projet de loi budgétaire, qui a été présenté un mois plus tard.

M. Duclos a déclaré en mars que l’argent était destiné à aider les provinces à « accélérer » les chirurgies. Les listes d’attente pour la plupart des interventions chirurgicales ont gonflé pendant la pandémie, car les hôpitaux ont retardé les chirurgies non urgentes en raison d’un afflux de patients liés à la COVID-19.

M. Duclos a déclaré plus tôt cette semaine que des lettres étaient signées avec chaque province pour finaliser les paiements lors de la rencontre des premiers ministres en Colombie-Britannique.

Les premiers ministres ont déclaré que ces suppléments ponctuels ne suffisaient pas à réparer les dommages que la pandémie a causés à leurs systèmes de santé, et ils souhaitent que le gouvernement fédéral augmente sa part du financement de la santé de manière permanente.

À voir en vidéo