Une taxe sur les tissus chinois

La Chine annonce qu'elle prélèvera une taxe sur ses exportations de produits textiles pendant trois ans, au taux moyen de 1,3 %.
Photo: Agence Reuters La Chine annonce qu'elle prélèvera une taxe sur ses exportations de produits textiles pendant trois ans, au taux moyen de 1,3 %.

La Chine annonce qu'elle prélèvera une taxe sur ses exportations de produits textiles pendant trois ans, au taux moyen de 1,3 %.

Près de 150 produits sont visés, notamment les vêtements d'extérieur, robes, pantalons, blouses, vêtements de nuit et sous-vêtements. Le gouvernement de Pékin cède ainsi aux pressions des États-Unis et de l'Europe qui, comme le Canada, craignent que leurs marchés ne soient envahis de vêtements chinois. La nouvelle taxe fera grimper les prix des produits d'origine chinoise. Elle entrera en vigueur le 1er janvier et le demeurera jusqu'à la fin de 2007. Les quotas limitant le commerce de produits textiles à l'échelle planétaire n'auront plus force de loi à compter du 1er janvier, ce qui fait craindre le pire à de nombreuses entreprises de ce secteur, notamment au Canada. Au Québec, l'annonce récente de la fermeture de six usines de textile et de vêtements dans la municipalité de Huntingdon, en Montérégie, a mis en évidence la vulnérabilité de cette industrie. Le gouvernement fédéral a d'ailleurs rendu public peu de temps après un plan d'aide estimé à 100 millions de dollars par année pour cette industrie.