Début de la campagne électorale palestinienne - Abbas prône l'unité «pour mettre fin à l'abjecte occupation»

Jéricho — Les Palestiniens doivent être unis pour «mettre fin à l'abjecte occupation», a déclaré hier à Jéricho Mahmoud Abbas, donnant le coup d'envoi d'une tournée électorale en Cisjordanie et à Gaza pour l'élection présidentielle du 9 janvier, dont il est le grand favori.

«L'occupation, les restrictions, le mur de l'apartheid, l'oppression, les tueries, les assassinats sont nos ennemis communs, et nous devons être unis pour mettre fin à l'abjecte occupation», a déclaré M. Abbas, stigmatisant l'occupation israélienne des territoires palestiniens de Cisjordanie et Gaza.

«Nous sommes proches aujourd'hui du 40e anniversaire de la révolution [palestinienne] conduite par le défunt dirigeant Yasser Arafat, qui a consacré sa vie à la cause de notre peuple et nous a quittés avant d'avoir pu réaliser son rêve. Notre révolution ne prendra pas fin avant que ses objectifs ne soient réalisés», a-t-il ajouté devant plus de 2000 personnes réunies dans un stade de la ville.

Le 1er janvier 1965, le Fatah, mouvement de Yasser Arafat, avait mené dans le nord d'Israël sa première attaque, marquant le début de la lutte palestinienne pour l'indépendance.

Jéricho, première étape de la tournée électorale de M. Abbas, est la première ville de Cisjordanie à avoir accédé au régime de l'autonomie, en 1994, après les accords d'Oslo.

Selon des responsables de sa campagne, M. Abbas, 69 ans, doit se rendre aujourd'hui à Tulkarem et Kalkiliya et demain à Jénine, trois villes du nord de la Cisjordanie.

De vendredi à lundi, il fera campagne dans la bande de Gaza avant de regagner la Cisjordanie, où des visites sont prévues la semaine prochaine à Naplouse, Hébron et Bethléem. Il se rendra aussi à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël.

Considéré comme un modéré, M. Abbas, 69 ans, compagnon de route de Yasser Arafat, semble assuré, sauf surprise majeure, de remporter l'élection, aucun des six autres candidats en lice n'étant en mesure de l'inquiéter.