Standard and Poor's décote Abitibi-Consolidated

La firme de notation de crédit Standard and Poor's décote la dette à long terme du producteur de papier journal Abitibi-Consolidated, en raison de son fort niveau d'endettement ainsi que de l'impact de l'appréciation du dollar canadien.

S&P a fait savoir hier qu'elle fait passer de «BB» à «BB moins» la cote de la société montréalaise, en plus de lui accoler une perspective négative.

Bowater, un concurrent américain d'Abitibi-Consolidated qui est lui aussi très présent au Canada, s'en tire à meilleur compte puisque S&P maintient sa cote «BB» avec perspective stable.

En mars dernier, S&P avait décoté la dette de ces deux entreprises, citant notamment la faiblesse de la demande pour le papier journal en Amérique du Nord.

S&P a souligné hier que le dollar canadien a depuis ce temps poursuivi son ascension, annulant ainsi l'impact positif d'une augmentation des prix du papier journal.

S&P a précisé que la vigueur du dollar canadien se fait plus lourdement sentir dans le cas d'Abitibi-Consolidated, dont les activités de production sont davantage concentrées au Canada. Bowater jouit de plus d'un meilleur programme de couverture pour atténuer l'impact du taux de change.

S&P évalue ainsi à 30 millions de dollars l'impact d'une variation d'un cent du dollar canadien par rapport au billet vert américain dans le cas d'Abitibi-Consolidated, comparativement à six millions $US pour Bowater.

L'action d'Abitibi-Consolidated à la Bourse de Toronto a clôturé hier à 8,18 $, en baisse de 5 ¢.