En bref - Mine Jeffrey recouvre son autonomie

Sherbrooke — Avec l'approbation d'un juge, hier, du plan d'arrangement récemment accepté par ses créanciers, Mine Jeffrey recouvre son autonomie administrative et entend maintenant concentrer ses efforts pour relancer sa mine souterraine dans les Cantons-de-l'Est.

Les deux groupes d'actionnaires, la Coopérative des travailleurs de Mine Jeffrey, qui détient 30 % des actions de l'entreprise, et le Groupe minier Asbestos-Estrie, dont Bernard Coulombe est le principal actionnaire, se rencontreront ce matin pour former le nouveau conseil d'administration. Le syndic Raymond Chabot avait pris en charge la gestion de la mine, placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, après avoir frôlé la faillite à la fin de 2002.