Alimentation Couche-Tard serait en discussion pour un regroupement d’envergure

Jacques Nadeau Archives Le Devoir

Alimentation Couche-Tard serait en train d’échanger des propositions en vue d’une combinaison de plusieurs milliards de dollars avec un géant du détail britannique, une transaction qui alimenterait ses ambitions de croissance.

Le Wall Street Journal a récemment rapporté que les pourparlers entre le propriétaire de Circle K et le groupe privé EB évalueraient ce dernier à environ 16 milliards $ US ou plus, en incluant la dette.

L’entreprise fusionnée, dont le siège social serait situé à Laval, aurait des revenus annuels de plus de 70 milliards $ US et compterait 21 000 établissements de restauration rapide, stations-service et épiceries dans plus de 30 pays.

Le Wall Street Journal a précisé que des personnes proches des discussions prévenaient que les pourparlers pourraient ne pas aboutir à un accord.

L’analyste Irene Nattel, de RBC Dominion valeurs mobilières, affirme que le regroupement de deux des plus grandes chaînes de dépanneurs au monde serait une « transaction potentielle convaincante » et conforme au plan quinquennal de Couche-Tard visant à doubler sa taille.

L’analyste a écrit dans une note aux clients que Couche-Tard avait une « capacité de bilan suffisante » pour conclure une transaction de cette ampleur, mais qu’elle pourrait envisager différentes options de financement, y compris une tranche en capitaux propres qui pourrait être un catalyseur pour une entrée en Bourse aux États-Unis.



À voir en vidéo