Couche-Tard suspend ses activités en Russie

Alimentation Couche-Tard possède des magasins en Russie, où elle exerce ses activités sous sa marque mondiale Circle K.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Alimentation Couche-Tard possède des magasins en Russie, où elle exerce ses activités sous sa marque mondiale Circle K.

La compagnie Alimentation Couche-Tard a annoncé lundi la suspension immédiate de ses activités en Russie et met en place des plans pour, dit-elle, prendre soin de ses employés.

Le président et chef de la direction de l’exploitant de dépanneurs, Brian Hannasch, a condamné l’agression de la Russie contre l’Ukraine ainsi que les effets d’ordre humanitaire considérables tant sur les Ukrainiens que sur les Russes.

Alimentation Couche-Tard possède des magasins en Russie, où elle exerce ses activités sous sa marque mondiale Circle K. Elle compte plus de 320 employés et 38 magasins à Saint-Pétersbourg, Mourmansk et Pskov.

« Couche-Tard a des magasins en Russie depuis près de trois décennies et nous sommes fiers des membres de notre équipe russe et de leur dévouement envers nos clients et les communautés locales », a souligné M. Hannasch dans un communiqué.

Le communiqué de la compagnie ajoute que depuis le début de la crise, les équipes de Circle K en Pologne, dans les pays baltes et dans l’ensemble du réseau européen ont offert du soutien aux réfugiés en leur fournissant du carburant gratuit, de la nourriture, des boissons et du logement ainsi qu’en versant des dons à des organismes de bienfaisance pour enfants.

Alimentation Couche-Tard est active dans 26 pays et territoires et possède près de 14 200 magasins.

De nombreuses sociétés canadiennes et internationales ont décidé de boycotter la Russie. Au Québec, Bombardier a annoncé la semaine dernière qu’elle coupait ses liens avec le pays dans la foulée de l’invasion de l’Ukraine.

Le constructeur d’avions d’affaires a indiqué qu’il suspendait « toutes ses activités avec ses clients russes, y compris toute forme d’assistance technique ».

Le constructeur de véhicules récréatifs BRP a lui aussi annoncé la semaine dernière qu’il suspendait ses activités avec le pays de Vladimir Poutine, où il réalise 5 % de ses ventes totales.

À voir en vidéo