Un projet de déménagement pour l’Institut neurologique

L’Institut neurologique espère intensifier les recherches en neurosciences en développement plus, entre autres choses, les sciences biomédicales et les technologies liées aux méga données (Big Data).
Photo: Adil Boukind Le Devoir L’Institut neurologique espère intensifier les recherches en neurosciences en développement plus, entre autres choses, les sciences biomédicales et les technologies liées aux méga données (Big Data).

L’Institut-hôpital neurologique de Montréal veut déménager dans de nouvelles installations sur les terrains de l’actuel Centre de santé McGill. Il demande l’appui financier de Québec pour construire un complexe qui pourrait coûter jusqu’à 700 millions de dollars et qui serait l’un des plus importants projets hospitaliers de la province, a appris Le Devoir.

Le Neuro, qui regroupe l’Hôpital neurologique et l’Institut neurologique de Montréal — établissements qui relèvent de l’Université McGill —, a entamé des démarches auprès du gouvernement du Québec pour obtenir une subvention qui lui permettrait de construire et d’aménager de nouvelles installations sur des terrains du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), en bordure du boulevard Décarie. L’objectif étant d’y déménager dans les prochaines années.

Le coût estimé du projet gravite autour de 650 millions à 700 millions de dollars, a confirmé au Devoir un représentant du Neuro, qui a par ailleurs décliné une demande d’entrevue à ce sujet. L’organisation espère pouvoir inscrire sous peu son projet au Programme québécois des infrastructures, qui sert à planifier les investissements sur le long terme.

Le manque d’espace dans l’institut-hôpital est à l’origine de sa volonté de déménager dans un immeuble pouvant accueillir davantage de patients. Le vieillissement de la population, entre autres facteurs, a engendré une augmentation des affections cérébrales au fil des ans. Celles-ci représentent aujourd’hui 35 % de la charge de morbidité, selon les données transmises par Le Neuro.


L’Institut neurologique, un centre de recherche internationalement reconnu, espère intensifier les recherches en neurosciences en développement ainsi que sur les sciences biomédicales et les technologies liées aux mégadonnées (big data), entre autres.

700 millions
C’est ce que pourrait coûter la construction d’un complexe pour l’Institut-hôpital neurologique
de Montréal, qui demande l’appui financier de Québec. Ce serait l’un des plus importants projets hospitaliers du Québec.

Reprise d’un projet

Le Neuro reprendrait ainsi un projet de déménagement qui a avorté dans les dernières années. En 2012, la direction du CUSM avait annoncé son intention de déménager l’établissement sur le terrain de la gare Glen, où le CUSM était alors en construction. Les coûts de construction et d’aménagement n’avaient pas été dévoilés.

À l’époque, la direction prévoyait commencer la construction en 2015 et l’étaler sur 40 mois, afin d’accueillir les premiers patients dès 2019. Avant d’être mis sur la glace, un plan de déménagement avait été présenté au ministère de la Santé et à l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.

Créé en 1934 par le Dr Wilder Penfield, une sommité en neurosciences, l’actuel Neuro est situé à proximité du campus de l’Université McGill. Il a accueilli au fil des décennies des scientifiques ayant fait des découvertes majeures qui ont permis de faire avancer les connaissances en neurosciences.



À voir en vidéo