CGI recrute à un rythme record

La multinationale aurait publié 5470 offres d’emploi à travers le monde au cours des trois derniers mois de l’année.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne La multinationale aurait publié 5470 offres d’emploi à travers le monde au cours des trois derniers mois de l’année.

Après avoir aboli près de 1500 postes en 2020, la firme de consultation en informatique CGI publie maintenant des offres d’emploi à un rythme record, selon une recension faite par RBC Marchés des capitaux.

La multinationale québécoise aurait publié 5470 offres d’emploi à travers le monde au cours des trois derniers mois de l’année. C’est un nouveau sommet, souligne Paul Treiber, de RBC Marché des capitaux, qui réitère sa recommandation « surperformance » sur le titre. Le nombre d’offres a ainsi augmenté de 120 % par rapport à la même période l’an dernier, et de 17 % par rapport à la période de trois mois de juillet à septembre.

Au Canada, la société a affiché 948 offres durant cette période, en hausse de 83 % par rapport à l’an dernier et de 9 % par rapport au trimestre précédent. « C’est beaucoup plus que la moyenne de 448 postes des exercices 2018 et 2019. »

L’analyste financier interprète ces données comme un signe que le plan de croissance à long terme de la société montréalaise est sur la bonne voie. « CGI est normalement prudente quand vient le temps de faire de nouveaux investissements, particulièrement pour les coûts fixes comme le nombre d’employés, explique-t-il dans une note mardi. Nous croyons donc que les offres d’emploi laissent entendre que CGI enregistre une forte croissance interne et que son carnet de commandes est sur une bonne lancée. »

CGI a l’ambition de doubler de taille d’ici cinq à sept ans. La moitié de cette croissance devrait provenir des acquisitions et l’autre des activités existantes.

La variation du nombre d’offres d’emploi est un bon indicateur de la croissance interne d’une entreprise dans le secteur des technologies de l’information, croit M. Treiber. Il explique que les revenus tirés des activités d’intégration de système et de la consultation sont grandement dépendants des professionnels qui exécutent ces tâches.

Il souligne que la progression du nombre d’offres d’emploi est supérieure à celle de l’industrie. Pour les dix plus grandes entreprises du secteur, ce chiffre est en baisse de 9 % par rapport au précédent trimestre. Il note que CGI devance l’industrie dans toutes les régions : au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie-Pacifique.

Une remontée

 

Il s’agit d’un changement de cap pour la multinationale québécoise depuis qu’elle a annoncé en juillet 2020 l’abolition de 1500 postes, soit 2 % de ses effectifs. Après avoir freiné leurs dépenses technologiques au début de la pandémie, les entreprises ont relancé leurs projets. Les offres d’emploi sont en hausse constante depuis le creux de 1357 annonces enregistré au cours du deuxième trimestre 2020 (avril à juin).

Il n’a pas été possible d’obtenir une réaction immédiate de CGI. En novembre dernier, le président et chef de la direction, George Schindler, mentionnait que le nombre d’employés était revenu à un seuil plus élevé qu’avant la pandémie.

Même si la concurrence sur le marché de l’emploi s’intensifie, le dirigeant spécifiait que le taux de roulement était en hausse dernièrement, mais qu’il était toujours inférieur par rapport à son seuil d’avant la pandémie. Il ajoutait que la société augmenterait son budget consacré à la formation de 33 % en 2022 afin d’encourager le développement professionnel à l’interne.

« Nous recrutons davantage, mais notre taux d’acceptation se maintient au-dessus de 80 %, ce qui est très positif. Ça veut dire que nous ne sommes pas seulement capables d’attirer des professionnels, mais aussi d’embaucher ceux à qui nous faisons des offres. »

À voir en vidéo