Desjardins annonce une entente de 200 millions en lien avec la fuite de données

Desjardins indique que l’entente vise toutes les personnes concernées par la situation touchant les renseignements personnels annoncée le 20 juin 2019.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Desjardins indique que l’entente vise toutes les personnes concernées par la situation touchant les renseignements personnels annoncée le 20 juin 2019.

Le Mouvement Desjardins a annoncé jeudi qu’une entente de règlement de plus de 200 millions de dollars était survenue à la suite du dépôt des actions collectives en lien avec les fuites de renseignements personnels annoncées en juin 2019.

Desjardins précise que l’entente conclue avec les demandeurs représentés par les cabinets d’avocats Siskinds Desmeules et Kugler Kandestin est actuellement évaluée par la Cour supérieure du Québec, qui doit l’approuver avant qu’elle puisse entrer en vigueur.

L’entente prévoit le versement d’une somme maximale de plus de 200,85 millions sous forme de paiements individuels aux personnes admissibles qui en feront la demande.

Sur son site, Desjardins indique que l’entente vise toutes les personnes concernées par la situation touchant les renseignements personnels annoncée le 20 juin 2019, soit les membres et les anciens membres de Desjardins, les détenteurs et les anciens détenteurs d’une carte de crédit Desjardins ou d’un produit de financement aux points de vente de Desjardins ainsi que toutes les personnes qui ont reçu une communication pour les informer de la situation.

L’entente prévoit deux types de réclamations. « Si vous êtes concernés par la situation annoncée en juin 2019, vous pourriez être admissible à une réclamation maximale de 90 $. Si vous avez subi un vol d’identité après le 1er janvier 2017, vous pourriez être admissible à une réclamation maximale d’un montant de 1000 $ », peut-on lire.

Avant que des réclamations puissent être soumises, l’entente de règlement devra être approuvée par la Cour supérieure du Québec. Après l’approbation définitive, les membres seront informés par un avis transmis dans AccèsD ou par la poste ou par des avis publics publiés dans les journaux à l’échelle nationale.

Avec Le Devoir

À voir en vidéo