Les gains d’investissement des assureurs contrebalancent leurs coûts pandémiques

L’actif de la Sun Life a grimpé de 11% par rapport à la fin 2020 pour atteindre 1390 milliards, tandis que celui de la Manuvie en avancé de 7% à 1400 milliards au cours de la même période.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir L’actif de la Sun Life a grimpé de 11% par rapport à la fin 2020 pour atteindre 1390 milliards, tandis que celui de la Manuvie en avancé de 7% à 1400 milliards au cours de la même période.

Les grands assureurs canadiens affirment que les gains d’investissement et la croissance des affaires au troisième trimestre ont aidé à contrebalancer les coûts liés à des événements météorologiques et à la pandémie de COVID-19.

La Financière Sun Life a affiché un bénéfice net sous-jacent en hausse de 6,7 %, atteignant 902 millions pour le trimestre clos le 30 septembre, tandis que Manuvie a réalisé un bénéfice net de base en hausse de 4,4 % à 1,52 milliard, et que Great-West Lifeco a fait état d’un bénéfice net en hausse de 5 % à 872 millions.

Les assureurs ont tous déclaré une augmentation de leurs actifs sous gestion, car ils ont vu des entrées de placements et réalisé des gains sur les marchés. L’actif de la Sun Life a grimpé de 11 % par rapport à la fin 2020 pour atteindre 1390 milliards, tandis que celui de la Manuvie en avancé de 7 % à 1400 milliards au cours de la même période. L’actif sous gestion de la Great West a progressé de 11 % à 2200 milliards.

Manuvie a indiqué que ses bénéfices avaient été touchés par une charge de 152 millions sur ses activités de réassurance pour incendie, accidents et risques divers, par les pertes liées à l’ouragan Ida et aux inondations en Europe, et par les effets de la COVID-19 sur les assurés en Asie et aux États-Unis.

La Great-West a souligné que son segment des solutions de gestion du capital et des risques avait enregistré une baisse de 31 % de ses bénéfices au troisième trimestre, par rapport à l’année dernière, en raison de récents événements météorologiques d’envergure et de sinistres au chapitre des activités d’assurance vie aux États-Unis totalisant 71 millions en raison des impacts directs et indirects de la COVID-19.

Et la Sun Life a indiqué que ses activités aux États-Unis avaient enregistré une baisse de 19 % de leur bénéfice net sous-jacent en raison de la hausse des réclamations liées à la COVID-19, ainsi que de la baisse des bénéfices de base dans sa division asiatique en raison des effets de la pandémie, en particulier en Indonésie et aux Philippines.

À voir en vidéo