Les prix grimperont à la SAQ dimanche

La SAQ indique que le terroir viticole français, dont la disponibilité de l’offre est fortement affectée par des intempéries, est associé aux hausses les plus importantes.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir

La SAQ indique que le terroir viticole français, dont la disponibilité de l’offre est fortement affectée par des intempéries, est associé aux hausses les plus importantes.

La Société des alcools du Québec (SAQ) confirme mardi qu’elle procédera dimanche prochain à une hausse de prix moyenne de 1,66 % sur 1332 produits disponibles en tout temps sur ses tablettes.

Parmi ces produits, une cinquantaine ne seront augmentés que le 30 janvier 2022 puisqu’ils sont présentement en promotion.

La société d’État explique cette hausse par le contexte inflationniste qui affecte le prix de nombreux produits de consommation. Elle précise que plusieurs des fournisseurs de la SAQ font face à des défis sans précédent qui impactent leurs coûts de production, incluant la pénurie de main d’œuvre et la hausse du prix des matières liées à l’embouteillage et au transport des produits.

De plus, des enjeux climatiques observés dans plusieurs régions viticoles sont venus mettre une pression additionnelle sur les prix. Des gels successifs se sont produits en France et des épisodes de sécheresse sont survenus en Espagne et en Italie, notamment, ce qui a réduit de façon importante l’offre de produits.

La SAQ indique que le terroir viticole français, dont la disponibilité de l’offre est fortement affectée par des intempéries, est associé aux hausses les plus importantes.

La Société des alcools ajoute que les prix des produits de spécialité, principalement offerts dans l’Espace Cellier, sont négociés à l’achat de chaque lot et peuvent donc varier selon la disponibilité de l’offre. Parmi ceux-ci, 619 produits subiront une hausse de prix de 2,6 % dimanche prochain.

À voir en vidéo