Au Canada, le taux de chômage a atteint son plus bas niveau depuis le début de la pandémie

Grâce surtout au travail à temps plein, l’emploi a progressé de 90 000 le mois dernier au Canada, en hausse pour un troisième mois consécutif.
Photo: Christopher Katsarov Archives La Presse canadienne Grâce surtout au travail à temps plein, l’emploi a progressé de 90 000 le mois dernier au Canada, en hausse pour un troisième mois consécutif.

Le taux de chômage a reculé de 0,4 point de pourcentage au Canada le mois dernier par rapport à juillet pour s’établir à 7,1 %, son plus bas niveau depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Le taux de chômage a atteint un sommet de 13,7 % en mai 2020 et il ne cesse de diminuer depuis.

Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage a été mesuré à 5,8 % en août alors qu’il s’était élevé à 6,1 % en juillet. Parmi les provinces canadiennes, seul le taux de 5,7 % relevé au Manitoba a été plus faible que celui du Québec le mois dernier.

Grâce surtout au travail à temps plein, l’emploi a progressé de 90 000 le mois dernier au Canada, en hausse pour un troisième mois consécutif. L’emploi se situe à 156 000 de son niveau de février 2020, le plus près qu’il ait été depuis le début de la crise sanitaire.

Les augmentations sont principalement survenues en août dans les secteurs des services, particulièrement dans les services d’hébergement et de restauration.

L’emploi a augmenté en Ontario, en Alberta, en Saskatchewan et en Nouvelle-Écosse en août. Les autres provinces ont enregistré peu ou pas de variation à ce chapitre.

Au Nouveau-Brunswick, par rapport au mois de juillet, le taux de chômage est resté stable en août, à 9,3 %. En Nouvelle-Écosse, il a diminué de 8,4 % à 7,8 % alors qu’il a augmenté à l’Île-du-Prince-Édouard, de 9,6 % à 10,6 %.

À voir en vidéo