La CIBC défend les banques en réplique à Trudeau

La CIBC a déclaré un bénéfice de 1,73 milliard ou 3,76$ par action diluée pour le trimestre terminé le 31 juillet, par rapport à 1,17 milliard ou 2,55$ par action diluée un an plus tôt.
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne La CIBC a déclaré un bénéfice de 1,73 milliard ou 3,76$ par action diluée pour le trimestre terminé le 31 juillet, par rapport à 1,17 milliard ou 2,55$ par action diluée un an plus tôt.

Le président et chef de la direction de la CIBC a offert une défense passionnée du secteur bancaire canadien au lendemain de la promesse électorale du chef libéral Justin Trudeau d’augmenter le taux d’imposition de l’industrie.

« Les banques ont toujours été dans la ligne de mire, mais ce que vous voulez, c’est un système bancaire sain », a lancé Victor Dodig lors d’une conférence téléphonique jeudi pour discuter des résultats trimestriels de la banque. « Un système bancaire sain aide l’économie à croître », a-t-il ajouté.

M. Dodig a affirmé qu’il ne commenterait pas les promesses électorales, mais qu’il souhaitait rappeler aux investisseurs le travail effectué par les banques pendant les premiers jours de l’épidémie, lorsqu’elles distribuaient des fonds d’aide et reportaient les prêts de leurs clients. Il a également noté que la plupart des Canadiens profitent directement ou indirectement des dividendes et de la croissance économique des banques.

Il est important que les politiques gouvernementales ne découragent pas les investissements étrangers, a déclaré M. Dodig. « Mon grand espoir est que vous n’interveniez dans aucun secteur industriel en particulier, car cela n’attire pas réellement de capitaux étrangers. Nous avons besoin de capitaux et nous avons besoin que des gens viennent au Canada pour rendre le pays plus fort et meilleur. »

Mon grand espoir est que vous n’interveniez dans aucun secteur industriel en particulier, car cela n’attire pas réellement de capitaux étrangers. Nous avons besoin de capitaux et nous avons besoin que des gens viennent au Canada pour rendre le pays plus fort et meilleur.

Mercredi, Justin Trudeau a proposé d’augmenter de trois points de pourcentage le taux d’imposition de sociétés dans le cas des banques et des compagnies d’assurances, dont les profits dépassent le milliard de dollars, qui, selon lui, ont généré des bénéfices « exceptionnels » en raison des mesures de relance économique du gouvernement. Dans la proposition, on mentionne vouloir également établir un « dividende de la relance » non précisé pour les deux industries qui durerait quatre ans, ce qui, avec l’augmentation des impôts, rapporterait au moins 2,5 milliards par an.

« Cette semaine, les plus grandes banques du Canada affichent leurs plus récents bénéfices massifs de milliards de dollars. Alors que nous reconstruisons, nous allons demander aux grandes institutions financières de rembourser un peu », a déclaré M. Trudeau.

La CIBC a déclaré un bénéfice de 1,73 milliard ou 3,76 $ par action diluée pour le trimestre terminé le 31 juillet, par rapport à 1,17 milliard ou 2,55 $ par action diluée un an plus tôt. L’augmentation est survenue alors que la CIBC a déclaré un renversement de 99 millions de dollars de pertes sur créances pour son dernier trimestre, comparativement à une provision pour pertes sur créances de 525 millions au même trimestre l’an dernier. Sur une base ajustée, la CIBC affirme avoir gagné 3,93 $ par action diluée, en hausse par rapport à un bénéfice ajusté de 2,71 $ par action diluée un an plus tôt.

À voir en vidéo