AstraZeneca a vendu pour plus d’un milliard de dollars de vaccins

AstraZeneca a fait des ventes de 455 millions dans les pays émergents, en Inde notamment.
Photo: Indranil Mukherjee Agence France-Presse AstraZeneca a fait des ventes de 455 millions dans les pays émergents, en Inde notamment.

Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca a annoncé jeudi que les ventes de son vaccin contre la COVID-19 avaient atteint 1,17 milliard de dollars au cours du premier semestre de 2021. Ce montant correspond à la livraison d’environ 319 millions de doses dans le monde, que le groupe vend au prix coûtant, sans profit.

Les ventes ont représenté 572 millions de dollars en Europe et 455 millions dans les pays émergents, selon un communiqué du groupe suédo-britannique.

Le chiffre d’affaires du groupe sur la période a progressé de 23 % sur un an, à 15,5 milliards, et le bénéfice net part du groupe de 40 % à 2,1 milliards. Le laboratoire pharmaceutique souligne d’ailleurs que des progrès dans son portefeuille de produits en développement soutiennent sa croissance à plus long terme. Aussi, l’entreprise relève ses prévisions de résultats pour l’année entière afin de refléter la contribution de l’entreprise américaine de biotechnologie Alexion, dont l’acquisition vient d’être finalisée, mais sans prendre en compte les ventes de vaccins contre la COVID-19.

319 millions
C’est le nombre de doses du vaccin contre la COVID-19 que le groupe a vendues dans le monde, au prix coûtant, sans faire de profit.

« AstraZeneca a généré une nouvelle période de forte croissance grâce à une performance solide dans toutes les régions et dans toutes les pathologies », notamment en oncologie, a dit le directeur général, Pascal Soriot. « [La compagnie] reconnaît toujours des risques et incertitudes importantes liées à l’impact de la COVID-19, y compris l’impact potentiel de nouveaux médicaments contre le virus actuellement en développement clinique. »

L’élaboration du vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca, bien que l’un des tout premiers sur le marché, alors que le groupe n’était jusqu’alors pas très présent dans la filière vaccinale, a été suivie de nombreux problèmes pour le groupe, avec notamment des doutes exprimés sur son efficacité et des inquiétudes après des cas rares de caillots sanguins au regard des millions de doses administrées. À cela s’était ajouté un litige avec Bruxelles sur les livraisons de vaccins.

 

À voir en vidéo